Feux de forêt : un avis de santé publique est émis dans une région du nord-ouest du Canada

Share
Des feux de forêt font rage dans le nord de l’Alberta, province voisine des Territoires du Nord-Ouest, où les autorités ont procédé à plusieurs évacuations. Cette image montre le feu de Chuckegg Creek, situé à l’ouest de High Level (Alberta) le 25 mai. ( Chris Schwarz/Gouvernement de l’Alberta/La Presse canadienne)
Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, dans l’Arctique canadien, a émis un avis de santé publique en raison des feux de forêt qui sévissent dans le sud du pays.

« Les feux de forêt dans le nord de l’Alberta génèrent de la fumée qui altère la qualité de l’air dans des communautés à proximité du Grand lac des Esclaves […] », a indiqué le médecin-hygiéniste en chef par intérim du territoire, Andy Delli Pizzi, dans un échange de courriels.

Depuis le mois de mai, des feux de forêt ravagent une partie du nord de l’Alberta, province voisine des Territoires du Nord-Ouest, où les autorités ont dû procéder à des évacuations.

L’avis de santé publique, qui est en vigueur depuis lundi, concerne des communautés des régions administratives du Slave Nord et du Slave Sud.

Communautés visées par l'avis de santé publique
  • Yellowknife
  • Hay River
  • Kakisa
  • Enterprise
  • Fort Providence
  • Behchoko
  • Detah
  • Fort Resolution

Les personnes âgées, les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes atteintes de diabète, de maladies pulmonaires ou cardiovasculaires sont particulièrement sensibles à l’exposition à la fumée, a indiqué le ministère territorial de la Santé dans un communiqué de presse.

Le gouvernement territorial recommande notamment aux résidents touchés par l’avis de santé publique de rester autant que possible à l’intérieur, de s’hydrater et d’éviter l’exercice physique à l’extérieur.

L’exposition à la fumée peut provoquer l’irritation des yeux, des sinus et de la gorge et peut aussi causer des larmoiements, de la toux, de l’écoulement nasal et des maux de tête. La surexposition à la fumée peut par ailleurs engendrer des difficultés respiratoires et des palpitations cardiaques, voire des crises cardiaques.

Le ministère de la Santé des Territoires du Nord-Ouest a par ailleurs indiqué qu’il fournirait prochainement des mises à jour de la situation.

Share
Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *