Hommage en photos aux femmes autochtones disparues et assassinées au Canada

Michelle Buckley utilise le symbole de la robe rouge pour faire écho aux femmes et filles autochtones disparues ou assassinées. (Courtoisie d’Aaron Tambour)
Une femme de Hay River dans les Territoires du Nord-Ouest rend hommage aux femmes et filles autochtones disparues et assassinées au moyen de photographies.

Michelle Buckley et le photographe Aaron Tambour ont réalisé une série de photos dans lesquelles la jeune femme porte une robe rouge, symbole des femmes assassinées ou disparues.

Les clichés ont été pris en divers endroits, notamment à Alexandra Falls et sur l’autoroute à l’extérieur de Hay River.

L’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA) résonne de manière très personnelle pour Michelle Buckley. Lorsqu’elle n’avait que 6 ans, sa soeur Rea a disparu. Elle avait 14 ans à l’époque.

Elle souhaite par ces photos honorer la mémoire de sa soeur et sensibiliser la population.

« Je souhaite vraiment que les gens puissent mieux se protéger les uns les autres et s’occuper les uns des autres », dit Mme Buckley.

L’ENFFADA a publié en juin son rapport final qui contient 231 recommandations.

Les photos ont été prises à divers endroits. (Courtoisie d’Aaron Tambour)

Il indique que les femmes et les filles autochtones du Canada sont 12 fois plus susceptibles d’être portées disparues ou assassinées que leurs homologues non autochtones.

Les photos utilisent la robe rouge pour « symboliser la violence familiale et le silence », explique Mme Buckley.

Elle dit avoir trouvé le courage de faire ces photos comme moyen de grandir avec l’histoire de sa sœur.

Selon Aaron Tambour, de nombreuses personnes lui ont déjà demandé la permission d’utiliser ses photos pour des affiches, des réunions et des expositions en soutien aux victimes.

Une ligne d’urgence nationale est disponible sans frais, au 1 844 413-6649, pour soutenir toute personne qui a besoin de soutien émotionnel sur la question des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées. Ce service est offert gratuitement, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, par l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Avec les informations de Michaela Crook

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *