Des fossiles de plusieurs millions d’années exposés dans l’Arctique canadien

Share
L’exposition Le choix des musées : des fossiles étonnants de partout au Canada, qui a lieu jusqu’au 30 septembre à Whitehorse, au Yukon, rassemble 11 fossiles et empreintes d’animaux qui couvrent une période allant de 13 000 ans à 2,2 milliards d’années passées. Parmi elles figure la réplique d’un crâne de Tyrannosaurus rex retrouvé dans la province de la Saskatchewan. (Gouvernement du Yukon)
Os de chameau, réplique d’un crâne de dinosaure, empreintes d’arthropodes… Des fossiles de plusieurs millions d’années passeront l’été à Whitehorse, dans le nord-ouest du Canada, dans le cadre d’une exposition itinérante qui se déplace dans plusieurs villes du Canada depuis près de deux ans.

Après Victoria, Ottawa, Halifax et trois autres villes canadiennes, c’est au tour de Whitehorse d’accueillir 11 fossiles retrouvés aux quatre coins du pays. « C’est la première fois que nous accueillons une exposition qui regroupe des fossiles de partout au Canada », explique le paléontologue pour le gouvernement du Yukon, Grant Zazula, en entrevue téléphonique depuis Whitehorse.

De passage dans la capitale territoriale depuis le 3 juillet, l’exposition Le choix des musées : des fossiles étonnants de partout au Canada a entamé sa tournée nationale en 2017 dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne. Whitehorse est aussi la seule ville de l’Arctique canadien à accueillir cette exposition itinérante.

Les fossiles et empreintes d’animaux sont tirés des collections de 11 musées canadiens, dont le Musée Redpath de l’Université McGill, à Montréal, et le Musée canadien de la nature à Ottawa. Ils ont été retrouvés dans la quasi-totalité des provinces et territoires du pays.

Plusieurs millions d’années d’histoire

Parmi la sélection se trouvent les empreintes d’un Tiktaalik roseae, un poisson fossile d’environ 375 millions d’années doté de quatre pattes, retrouvé en 2004 sur l’île d’Ellesmere, au Nunavut. Cette découverte a confirmé aux scientifiques que des vertébrés étaient bel et bien passés de l’océan à la terre ferme. « Sans cette transition de l’océan à la terre, aucun d’entre nous ne serait ici aujourd’hui! », lance le paléontologue.

Le Tiktaalik roseae disposait à la fois de nageoires, d’écailles et de quatre pattes. (Gouvernement du Yukon)
« Il s’agit selon moi de l’un des plus importants fossiles canadiens parce qu’il en apprend beaucoup sur l’évolution des animaux terrestres. »

Grant Zazula, paléontologue pour le gouvernement du Yukon

Les visiteurs apercevront aussi l’os d’un doigt de 125 000 ans retrouvé dans le centre du Yukon et appartenant à une espèce disparue de chameaux, le Camelops hesternus.

« C’est une découverte importante puisque c’était la première fois que l’on parvenait à extraire l’ADN d’un chameau et à déduire quels liens il entretient avec les chameaux d’aujourd’hui », explique-t-il.

L’exposition comprend aussi l’os d’un doigt de chameau datant de 125 000 ans. Une analyse ADN a révélé que le Camolops hesternus présentait plusieurs similarités avec les dromadaires et les chameaux de Bactriane d’aujourd’hui. (Gouvernement du Yukon)

Les amateurs de dinosaures retrouveront également la réplique d’un crâne de Tyrannosaurus rex et des empreintes en plâtre d’un Anchisauripus, une espèce carnivore de théropodes qui mesurait entre un et trois mètres de hauteur.

Les pièces couvrent une période allant de 13 000 ans à 2,2 milliards d’années passées. « Aujourd’hui, nous sommes témoins d’une panoplie de changements climatiques et environnementaux, mais je pense qu’une exposition de fossiles comme celle-ci nous donne un plus grand recul temporel », mentionne le paléontologue.

« Les changements que nous observons aujourd’hui ne sont qu’une infime partie de ceux qui ont lieu depuis des milliards d’années. Tout a évolué très rapidement dans l’histoire de l’Humanité. Peut-être que nous allons devenir des fossiles à notre tour et que le monde sera différent à cause de nous. »

Grant Zazula, paléontologue pour le gouvernement du Yukon

L’exposition Le choix des musées : des fossiles étonnants de partout au Canada est organisée au Centre d’interprétation de la Béringie du Yukon jusqu’au 30 septembre. Elle se rendra ensuite à Edmonton, en Alberta, avant de terminer sa tournée canadienne à Victoria, en Colombie-Britannique.

Share
Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *