Une forte croissance économique en 2018 pour le Nunavut, dans le Nord canadien

Share
Le PIB réel du territoire nordique du Nunavut a augmenté de 7,6 % en 2018, une hausse en partie attribuable à des investissements destinés au développement de projets miniers, selon de récentes données de Statistique Canada. Cette image montre un employé sur le site de la mine d’or Meadowbank, de l’entreprise Agnico Eagle, située au nord de Baker Lake, au Nunavut. (Chris Wattie/Reuters)
Le Nunavut arrive en tête des territoires du Nord canadien où le produit intérieur brut (PIB) réel a enregistré la hausse la plus marquée entre 2017 et 2018, selon de récentes données de Statistique Canada.

En 2018, le PIB réel a augmenté de 7,6 % au Nunavut, de 3,2 % au Yukon et de 1,6 % aux Territoires du Nord-Ouest, révèlent de nouvelles données de Statistique Canada rendues publiques jeudi dernier. Ces taux de croissance s’appuient sur un calcul du PIB par industrie, une mesure de la production économique effectuée dans les provinces et territoires du pays.

Malgré cette hausse, le Nunavut a enregistré un ralentissement de sa croissance économique entre 2017 et 2018. « Dans les territoires, la taille de l’économie fait en sorte que des investissements dans les centaines de millions vont avoir un impact très significatif sur l’économie », affirme Guillaume Dubé, chef de section de la division chargée de mesurer le PIB par les comptes des industries, à Statistique Canada.

Il n’est pas rare, explique-t-il, de voir l’économie du Nunavut devancer celle des autres territoires nordiques, d’une année à une autre. Dans son analyse, Statistique Canada a pris en compte l’activité économique de 102 industries à travers le territoire.

Industrie minière et construction

Ce sont les industries liées aux travaux de génie, à l’extraction de minerais de fer et à la construction de bâtiments non résidentiels qui ont le plus fortement contribué à la croissance économique du territoire en 2018.

« Ce qui fait bouger significativement l’économie [du Nunavut], ce sont essentiellement les investissements en développement des projets miniers et aussi au niveau de la construction », résume Guillaume Dubé.

Cette progression en 2018 s’explique plus spécifiquement par le développement des mines d’or Meliadine et Amaruq, de l’entreprise Agnico Eagle, ainsi qu’à des investissements destinés au Collège de l’Arctique et au poste de ravitaillement naval de Nanisivik, dans le nord de l’île de Baffin.

« En 2018, les investissements des administrations publiques ont crû de manière assez notable, [soit de] 25 % », explique-t-il.

En novembre 2018, un rapport du Conference Board of Canada prédisait au Nunavut une croissance économique moyenne de 4,6 % par année d’ici 2025 et la création de 1300 nouveaux emplois liés à des projets miniers.

Share
Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *