Nord canadien : une formation obligatoire pour les chasseurs des Territoires du Nord-Ouest

À compter du 1er janvier 2020, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest imposera une formation obligatoire à tous les résidents qui souhaitent obtenir un permis de chasse. (Jeff J. Mitchell/Getty Images)
À compter du 1er janvier 2020, les résidents des Territoires du Nord-Ouest, dans l’Arctique canadien, devront suivre une formation obligatoire pour recevoir leur permis de chasse.

« Ils seront plus au fait des lois en vigueur et des compétences nécessaires pour devenir des chasseurs préparés et responsables », assure le directeur de la conservation pour le ministère territorial de l’Environnement et des Ressources naturelles, Rob Gau, au bout du fil.

L’objectif est de mieux outiller les chasseurs à « respecter la faune, leur environnement, les autres personnes sur le territoire et eux-mêmes », et ce, quel que soit leur niveau d’expérience, explique-t-il.

En vertu de la Loi sur la faune, la formation sera obligatoire pour les nouveaux chasseurs du territoire et pour ceux qui ont commis une infraction liée à la chasse, comme le trafic de viande et le dépassement des quotas autorisés.

Le gouvernement territorial recommande aussi aux détenteurs actuels d’un permis de chasse de suivre la formation, même si elle ne leur sera pas formellement exigée.

Au mois de juillet, le gouvernement territorial a adopté de nouveaux règlements de chasse pour protéger certaines espèces sauvages et leur habitat naturel en réduisant, entre autres, la période de chasse du caribou boréal. (Nathan Denette/La Presse canadienne)

À l’heure actuelle, les permis de chasse sont octroyés aux personnes qui résident aux Territoires du Nord-Ouest depuis au minimum un an, mais aucune formation préalable n’était requise jusqu’à présent.

Le cours sera offert gratuitement en ligne ou en personne et se terminera par un examen final. Il sera divisé en sept modules qui comprendront, entre autres, un code de conduite sur les responsabilités des chasseurs, la survie en nature et des notions sur la préparation aux excursions de chasse.

« Comment pouvez-vous faire preuve de respect envers la faune? Quelles parties du caribou devriez-vous essayer d’utiliser? », peut-on notamment lire dans le questionnaire qui accompagne la formation en ligne.

Rob Gau ajoute que plusieurs notions liées au savoir traditionnel autochtone y ont été incorporées, telle que l’importance du respect.

Travaux de longue haleine

Selon Rob Gau, la formation est le fruit de travaux entrepris par des groupes de travail formés notamment de représentants de municipalités, le gouvernement territorial, des organisations autochtones et des autorités de gestion de la faune.

« Depuis les dix dernières années, nous avons tenu de nombreuses consultations publiques et séances d’information portant sur l’élaboration d’une formation pour les chasseurs », mentionne-t-il.

Il explique qu’un premier groupe de travail a commencé à se pencher en 2011 sur le contenu de la formation, puis qu’un second groupe a pris le relais en 2014 « pour aller plus en profondeur dans les thèmes abordés », dit-il.

Au fil des consultations publiques organisées pour modifier la Loi sur la faune, en 2014, de nombreux résidents ont affirmé ressentir le besoin d’imposer une formation à tous les nouveaux chasseurs du territoire.

« Nous entendons depuis longtemps que les jeunes […] doivent être plus respectueux à l’égard du territoire. »

Rob Gau, directeur de la conservation, ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles

Le gouvernement territorial prévoit par ailleurs d’incorporer le contenu de la formation dans le curriculum scolaire pour qu’il soit offert dans des écoles secondaires.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *