La Cour du Nunavut approuve un recours collectif contre plusieurs gouvernements provinciaux au Canada

La Cour de justice du Nunavut. (Sara Frizell/Radio-Canada)
La Cour de justice du Nunavut approuve un recours collectif déposé contre le gouvernement fédéral et deux territoires au sujet d’agressions sexuelles commises sur des enfants inuit par un enseignant.

Dans son jugement, le juge Paul Bychok a estimé que l’on peut défendre l’idée selon laquelle Ottawa a manqué à son devoir envers ces enfants. Les représentants officiels du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest sont également nommés dans l’action collective.

« Les autorités ont mis (Maurice) Cloughley dans une situation de pouvoir et d’autorité vis-à-vis de ces enfants. Ces enfants inuit étaient extrêmement vulnérables du fait de la nature de la relation élève-enseignant ».Paul Bychok, juge de la Cour de justice du Nunavut

Maurice Cloughley a purgé une peine de 10 ans après avoir plaidé coupable à neuf chefs d’accusation d’agression sur des enfants dans plusieurs communautés arctiques entre 1967 et 1981.

Le recours collectif actuel est intenté par trois de ces anciens élèves au nom de tous les autres.

Le juge a ordonné qu’un avis informant de cette action collective soit affiché dans les refuges pour sans-abri des villes de Montréal, Ottawa, Winnipeg et Edmonton, au cas où certains de ses anciens élèves vivraient dans ces communautés.

Avec les informations de la Presse Canadienne

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *