Patrimoine historique au Yukon: La drague numéro 4, vestige de la ruée vers l’or du Klondike

La drague no 4 commémore l’histoire de l’exploitation minière au Yukon. (Parcs Canada)
« C’est vraiment immense, je n’avais aucune idée qu’on faisait de l’extraction d’or avec ce genre de bateau », s’étonne Kelly Tabuteau, résidente du Yukon, à propos de la drague numéro 4 qui commémore l’histoire de l’exploitation minière dans le territoire.

Construite en 1912 pour la Canadian Klondike Mining Company, la drague numéro 4 est la plus grande drague à coque de bois et à godets en ligne de l’Amérique du Nord. 

« C’est un imposant bateau avec une grande grue, aussi grand qu’un terrain de football et aussi haut qu’un immeuble de huit étages, en plein milieu d’un étang. » Kelly Tabuteau, résidente du Yukon

La drague numéro 4 a été en service dans la vallée de la Klondike, sur la concession Boyle, jusqu’en 1940, puis a été déplacée sur le ruisseau Bonanza où elle a dragué la vallée jusqu’en 1959, date de sa fermeture. Elle a été désignée lieu historique national en 1997.

« La première fois où j’y suis allée, je me suis demandée pourquoi il y avait autant de gravats sur la route. Le minerai aurifère était ramené à l’intérieur du bateau pour passer dans un tamis rotatif qui séparait les graviers de l’or. Les graviers étaient ensuite rejetés à l’arrière. » Kelly Tabuteau

La drague renvoie à l’époque de la ruée vers l’or du Klondike. 

« Après la découverte d’or en 1896, beaucoup de prospecteurs sont venus acheter des petites concessions. Mais c’était difficile d’extraire l’or à la main. Pour avoir de plus forts rendements, l’idée de drague est arrivée », précise la résidente.

La drague numéro 4 se trouve près de Dawson, à 500 kilomètres de Whitehorse.

Boulevard du Pacifique, Radio-Canada

Boulevard du Pacifique, Radio-Canada

Pour plus de nouvelles de Boulevard du Pacifique, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *