COVID-19 : le Collège de l’Arctique du Nunavut se prépare pour la rentrée scolaire

Les étudiants du Collège de l’Arctique ne seront pas tenus de porter un masque durant leurs cours, mais ils devront maintenir deux mètres de distance entre chaque personne, selon le plan de réouverture de l’établissement d’enseignement. (Michelle Pucci/CBC)
Les étudiants du Collège de l’Arctique seront bientôt de retour en classe, mais ils devront se soumettre aux règlements du plan de réouverture de leur établissement d’enseignement qui misera notamment sur la distanciation physique.

L’administration du Collège de l’Arctique a rendu public son plan de réouverture qui est décliné sous quatre scénarios similaires à ceux envisagés par le ministère de l’Éducation.

Le Collège de l’Arctique doit rouvrir ses portes le 8 septembre et reconduire la majorité de ses programmes pour l’année scolaire 2020-2021.

« La plupart des programmes ont décidé de réduire leur nombre d’admissions pour être en mesure de faire respecter la distanciation physique dans les salles de classe et dans les édifices. »Collège de l'Arctique, plan de réouverture

Mardi, le Collège de l’Arctique a annoncé qu’il n’acceptera pas cet automne de nouveaux étudiants de première année dans son programme d’enseignement, en raison d’un manque de ressources.

Les 4 campus et les 25 centres d’apprentissage communautaires resteront ouverts aux étudiants et aux membres du personnel dans 3 des 4 scénarios envisagés par le gouvernement :

  • s’il n’y a pas d’éclosion de COVID-19;
  • si un résident a été en contact avec une personne atteinte de la maladie, mais à l’extérieur de sa communauté;
  • si un ou plusieurs cas de COVID-19 sont en voie de rétablissement dans la collectivité et qu’il n’y a pas de transmission communautaire.

Quel que soit le scénario, l’établissement compte renforcer ses protocoles de nettoyage. Le port du masque ne sera par ailleurs pas obligatoire.

Les membres du public devront quant à eux signer un registre d’entrée à leur arrivée dans l’enceinte du collège, ainsi que dans les résidences étudiantes, afin de faciliter « la recherche [de contacts] en cas d’éclosion de COVID-19 », précise l’établissement.

Les bibliothèques, les cafétérias et les laboratoires informatiques seront aussi ouverts au grand public, mais à la moitié de leur capacité.

Le Collège de l’Arctique du Nunavut dispose de 4 campus et de 25 centres d’apprentissage communautaires dispersés dans chaque communauté du territoire. (Matisse Harvey/Radio-Canada)
Des « méthodes alternatives » en cas d’éclosion

En cas d’éclosion de COVID-19 dans une communauté, le Collège de l’Arctique s’engage à fermer le campus qui s’y trouve.

Les campus et les centres d’apprentissage communautaires devront alors « mettre en place des méthodes alternatives d’apprentissage lorsque cela est possible », peut-on lire dans le document.

L’établissement n’a toutefois pas précisé de quelle manière cela se ferait concrètement si un tel scénario en vient à se concrétiser.

« La fermeture [des écoles] au printemps 2020 a confirmé que le format mixte ou en ligne n’était pas propice à un environnement d’apprentissage. »Collège de l'Arctique

Le passage d’un scénario à l’autre et les directives de santé publique qui en découlent seront annoncés par le Bureau du médecin hygiéniste en chef du territoire en cas d’évolution de la situation.

Matisse Harvey, Radio-Canada

Matisse Harvey, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur l'Arctique canadien, visitez le site d'ICI Grand Nord.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *