Cas positif de COVID-19 dans un centre d’isolement d’Ottawa destiné à des Nunavois

L’hôtel Residence Inn, situé sur la rue Walkley, à Ottawa, sert de centre de quarantaine aux résidents du Nunavut. (Matisse Harvey/Radio-Canada)
Les autorités sanitaires du Nunavut ont annoncé mercredi un cas positif de COVID-19 dans un centre d’isolement d’Ottawa où des Nunavois se trouvent en quarantaine obligatoire.

La personne atteinte est un agent de sécurité affecté à l’hôtel Residence Inn de la rue Walkley, dans la capitale nationale. Il a reçu mercredi un résultat positif à son test de dépistage. Selon le gouvernement territorial, il aurait présenté des risques d’infection alors qu’il était en service entre le 16 et 19 août.

« Le ministère de la Santé travaille rapidement avec Santé publique Ottawa pour déterminer s’il y a possiblement eu des contacts au Residence Inn et une exposition [à la COVID-19] au Nunavut », a fait savoir mercredi le médecin hygiéniste en chef du territoire, Michael Patterson, par voie de communiqué.

Il affirme que les autorités sanitaires ont commencé la recherche de contacts et que tous les clients qui se trouvent actuellement en isolement dans l’établissement d’Ottawa ont été informés de la situation.

« Nous discutons avec Santé publique Ottawa pour déterminer si ce cas positif requerra que les personnes actuellement en isolement, mais qui doivent entrer au territoire au cours des prochains jours, demeurent en quarantaine jusqu’à […] ce qu’ils obtiennent la confirmation qu’ils n’ont pas la COVID-19. » George Hickes, ministre de la Santé

Les autorités sanitaires demandent à tous les Nunavois qui se trouvaient en isolement au Residence Inn entre le 16 et le 19 août et qui sont de retour au territoire de rester à l’affût de leur état de santé.

Elles demandent aussi aux personnes qui pensent avoir été exposées à la COVID-19 d’appeler le 1-888-975-8601 entre 10 h et 18 h.

Le Nunavut épargné par la COVID-19

Depuis le 31 mars, les résidents du Nunavut qui quittent le territoire, mais décident d’y revenir, doivent effectuer une quarantaine de 14 jours dans un hôtel désigné par le gouvernement territorial à Ottawa, Winnipeg, Edmonton ou Yellowknife.

Chaque ville est sélectionnée en fonction de la destination du voyageur.

Ottawa est l’une des villes où transitent le plus grand nombre de résidents du Nunavut pour leur quarantaine. (Matisse Harvey/Radio-Canada)

En date du 9 août, le gouvernement territorial avait alloué environ 21 millions de dollars aux centres de quarantaine, où avaient séjourné près plus de 3200 personnes.

Parmi les provinces et territoires du pays, le Nunavut est le seul à ne pas avoir recensé de cas de COVID-19. Mais le territoire a plusieurs fois été sur le qui-vive au cours des derniers mois, notamment lors de l’annonce d’unfaux positif, à Pond Inlet, et decas présumés à la mine Mary River, sur l’île de Baffin.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.