Premier cas de COVID-19 à Skagway, en Alaska

La ville de Skagway, en Alaska, recense un premier cas de COVID-19 en date du 15 octobre. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
Le village côtier de Skagway, en Alaska, a enregistré son premier cas de COVID-19 jeudi.

Les autorités municipales ont aussitôt demandé aux habitants qu’ils limitent leurs déplacements à l’essentiel, le temps de compléter la recherche de contacts.

Le communiqué indique que ceux et celles qui ont été exposés à la suite de ce premier cas auront à s’isoler pendant au moins deux semaines et subiront deux tests de dépistage.

Ce premier cas survient alors que le village voisin de Haines a enregistré deux cas dans les derniers jours.

Un premier cas était celui d’un non-résident asymptomatique. Le deuxième cas est celui d’un résident de la municipalité. L’infection est donc considérée comme communautaire.

Dans tous les cas, aucun autre détail n’a été transmis.

Vue aérienne de la ville de Skagway en Alaska. (James Brooks/AP/La Presse canadienne)
Skagway prête

Le maire Andrew Cremata affirme que ce n’était qu’une question de temps : « personne n’échappe à une pandémie. Ça vous rattrape tôt ou tard. »

Les autorités se préparent pour cette éventualité depuis le printemps avec un plan qui a été partagé avec les citoyens, affirme le maire.

La première étape est un ordre de confinement à la maison pour les quelque mille habitants de la communauté, sauf pour les déplacements essentiels.

La mesure qui devrait être en place pour environ une semaine donnera le temps aux autorités de terminer la recherche de ceux qui ont été en contact avec la personne infectée et d’effectuer les tests de dépistage nécessaires.

« Au cours des prochaines 24 à 48 heures, nous devrions avoir une bonne idée de ceux et celles qui ont été en contact avec cette personne. »Andrew Cremata, maire de Skagway
Décevant

La résidente Nicholle Chandler ne se sent pas particulièrement nerveuse à la nouvelle, mais aurait préféré un autre scénario.

« Je savais que ce n’était qu’une question de temps, mais c’était décourageant à entendre. Tous les membres de la communauté font ce qu’ils peuvent en portant leurs masques et autres. »

La seule route qui mène à la petite communauté de Skagway passe par le Yukon. Mais la frontière de ce territoire canadien demeure fermée aux non-résidents.

« Il sera intéressant de voir au cours des prochains jours s’il y a d’autres cas de COVID […]. Je crois que les gens sentaient moins le besoin d’être vigilants que le reste du monde parce que nous sommes dans une bulle. »Nicholle Chandler, résidente à Skagway

De petits avions et quelques traversiers assurent la liaison entre Skagway et Juneau, la capitale de l’Alaska, et la municipalité américaine voisine de Haines.

Skagway exige de ses visiteurs qu’ils subissent un test de dépistage rapide du SRAS-CoV-2, le virus à l’origine de la COVID-19.

Aucun détail n’a été dévoilé sur la personne affligée ou encore au sujet de la façon dont le virus est arrivé dans le village isolé.

Claudiane Samson, Radio-Canada

Claudiane Samson, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *