Arctique canadien : deux communautés du Nunavut tiendront un référendum sur la prohibition de l’alcool

Des bouteilles de vin dans un magasin d’alcool. (Maxime Beauchemin/Radio-Canada)
Les hameaux nunavois d’Arviat et de Coral Harbour tiendront un référendum le 9 novembre sur l’entrée limitée d’alcool dans leurs communautés.

Par voie de communiqués, le ministre des Finances, George Hickes, a annoncé avoir reçu des pétitions des deux hameaux demandant un référendum pour changer leurs restrictions sur l’alcool, comme le permet la loi au Nunavut.

Selon la Loi sur les boissons alcoolisées, au moins 60 % des voix seront nécessaire pour lever la prohibition.

Arviat

Située sur la côte ouest de la baie d’Hudson, la communauté d’Arviat devra choisir d’autoriser ou non l’arrivée de 24 canettes de 355 ml de bière et de 8 litres de vin tous les sept jours .

Le hameau d’environ 2950 habitants avait tenu un référendum similaire, en février 2014, qui s’était conclu par un maintien de l’interdiction.

Deux assemblées publiques seront tenues le 29 octobre par le ministère des Finances en compagnie de représentants d’Élections Nunavut.

Coral Harbour

À Coral Harbour, sur l’île Southampton, au nord de la baie d’Hudson, les résidents devront choisir s’ils veulent permettre l’introduction de 1 litre de spiritueux, 4 litres de vin et 18 litres de bière toutes les deux semaines.

Les quelque 900 habitants du hameau sont invités à participer aux assemblées publiques le 27 octobre.

L’entrée d’alcool est présentement interdite dans 6 des 25 communautés du Nunavut, dont Arviat et Coral Harbour.

Sept collectivités du territoire, dont la capitale, Iqaluit, permettent l’introduction d’alcool sans restrictions. Les autres localités ont mis en place des comités qui peuvent restreindre et gérer l’arrivée d’alcool.

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *