Dans le Grand Nord canadien, l’entreprise Amazon aura pignon sur rue à Iqaluit

Le nouvel entrepôt d’Amazon permettra aux abonnés de son service payant Prime de récupérer leurs colis plus rapidement. (Nick Murray/Radio-Canada)
Le populaire distributeur Amazon a ouvert son propre entrepôt dans la capitale nunavoise, où les Iqaluitois peuvent désormais aller récupérer leurs achats.

La nouveauté fait suite à un partenariat entre le géant du détail et le transporteur aérien Canadian North, selon lequel un espace réservé aux cargaisons d’Amazon sera maintenu sur deux vols par semaine en provenance d’Ottawa.

Outre la possibilité pour les consommateurs d’éviter les longues files d’attente du bureau de poste d’Iqaluit, le nouveau traitement de marchandises vient avec la promesse de réduire d’au moins de moitié le délai de livraison des paquets.

Les clients pourront toujours se prévaloir du bureau de poste du centre-ville, mais l’entrepôt situé près de l’aéroport représente une nouvelle option pour les commandes réalisées à l’aide du service Amazon Prime.

Amazon devenu nécessité

Le maire de l’Iqaluit, Kenny Bell, ne cache pas sa satisfaction. Il estime qu’en 2019 seulement, 200 000 paquets ont été reçus dans sa ville.

« [Les représentants d’Amazon] nous ont garanti leur présence pour encore longtemps. Ils voient Iqaluit comme une étape importante pour l’entreprise. Nous sommes ravis. »Kenny Bell, maire de l’Iqaluit

La maire ajoute qu’il est toujours souhaitable de favoriser l’achat local, mais qu’il est impossible pour les commerçants de tout avoir en stock à des prix compétitifs.

Les colis d’Amazon sont monnaie courante dans les rues de la capitale nunavoise en raison de la livraison gratuite que propose le géant du détail en ligne. (Matisse Harvey/Radio-Canada)

Des produits non périssables comme de la nourriture ou des produits d’hygiène représentent souvent la moitié du prix dans une commande en ligne plutôt que dans les commerces locaux qui doivent débourser les frais de transport, le salaire des employés et les frais d’un bâtiment.

« Les commerces locaux redonnent [à la communauté], que ce soit à la soupe populaire, au hockey junior ou autre. Évidemment, c’est important et c’est l’une des principales raisons d’acheter localement. […] Mais Amazon soutient la communauté avec sa livraison gratuite. Leurs dons sont probablement plus importants que quiconque, vraiment. »Kenny Bell, maire de l’Iqaluit

Le vice-président du transport mondial chez Amazon, Adam Baker, affirme que l’entreprise est fière de servir la communauté. « C’est important pour nous de profiter de l’envergure de l’entreprise pour le bien et aider les gens qui dépendent de nous le plus dans cette région. »

Adam Baker laisse également entendre que d’autres collectivités du territoire, qui ne profitent pas encore de la livraison gratuite, pourraient un jour y avoir accès. L’objectif, pour l’instant, est de réussir avec la nouvelle formule à Iqaluit, précise-t-il.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.