Pandémie : réouverture partielle de la bulle entre le Nunavut et les Territoires du Nord-Ouest

Un avion vient de prendre son envol depuis l’aéroport d’Iqaluit, au Nunavut. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
Les voyageurs provenant du Nunavut peuvent désormais demander une exemption d’isolement pour entrer aux Territoires du Nord-Ouest, a annoncé jeudi le bureau de sa médecin hygiéniste en chef.

Les voyageurs arrivant aux Territoires du Nord-Ouest depuis le Nunavut doivent suivre les mêmes protocoles d’auto-isolement que tous les autres voyageurs depuis l’éclosion de la bulle de voyage entre les deux territoires à la mi-novembre.

Les mesures annoncées jeudi ne changent pas ces protocoles, mais permettent aux autorités d’octroyer des exemptions à la plupart des voyageurs provenant du Nunavut qui font la demande.

Pour obtenir l’exemption, les voyageurs doivent :

  • Être aux T.N.-O. ou au Nunavut depuis 14 jours au moment de la demande
  • Ne pas avoir été désigné comme un contact d’une personne infectée
  • Ne pas provenir d’une collectivité ou une éclosion ou une transmission communautaire a été décelée
  • Ne pas provenir d’un camp de travail où se trouvent des travailleurs provenant de l’extérieur des territoires

Les autorités avertissent qu’il faut envoyer son plan d’isolement et sa demande d’exemption à Protégeons les T.N.-O.

La mesure est rétroactive. En d’autres mots, les voyageurs déjà en isolement qui répondent aux critères peuvent demander leur exemption.

Les voyageurs doivent cependant respecter des conditions supplémentaires qui seront énoncées dans leurs lettres d’exemption, comme le port du masque dans les lieux publics.

Tous les gens qui entrent au territoire doivent rencontrer un agent de la santé publique à leur arrivée à l’aéroport de Yellowknife. (Mario De Ciccio/Radio-Canada)
« Les liens entre les T.N.-O. et le Nunavut sont étroits. Alors que la campagne de vaccination se poursuit et que de plus en plus de Ténois deviennent immunisés contre la COVID-19, les T.N.-O. continueront à chercher des moyens d’agrandir leur zone de déplacement libre dans le Nord. »Julie Green, ministre de la Santé des Territoires du Nord-Ouest
Qu’en est-il des voyages au Nunavut?

Au moment de publier ce texte, les autorités du Nunavut n’avaient pas encore été en mesure de confirmer si ce territoire comptait offrir des exemptions aux voyageurs ténois qui veulent y entrer.

Pour l’instant, tous les voyageurs qui entrent au Nunavut doivent obligatoirement séjourner dans un des centres d’isolement à Ottawa, Winnipeg, Edmonton ou Yellowknife pendant 14 jours avant de prendre leur vol.

Le Nunavut offre déjà des exemptions d’isolement aux Nunavummiut qui ont voyagé aux Territoires du Nord-Ouest pour y travailler, y étudier ou pour des raisons de compassion. Tout porte à croire que cela touchera aussi les voyageurs qui obtiendront les nouvelles exemptions du gouvernement ténois.

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *