Dans le Grand Nord canadien, des détenus du Nunavut en route vers le Yukon

Le Centre correctionnel de Whitehorse peut accueillir 150 personnes. (Gouvernement du Yukon)
Une vingtaine de détenus du Centre correctionnel de Baffin, au Nunavut, seront temporairement relocalisés au Centre correctionnel de Whitehorse selon une entente entre les deux gouvernements territoriaux.

La mesure est rendue nécessaire après qu’un incendie la semaine dernière au centre d’Iqaluit a rendu l’établissement impropre à l’occupation. Une enquête sur les causes de l’incident est toujours en cours.

Entretemps, une trentaine de détenus ont été transportés vers Kingston en Ontario et une autre trentaine temporairement placés dans d’autres centres du territoire.

Le centre correctionnel de Baffin, dans le nord-est du Nunavut, est l’établissement du ministère territorial de la Justice où peuvent être incarcérés le plus grand nombre de détenus, soit un peu moins de 70 personnes. (Kieran Oudshoorn/CBC/Radio-Canada)

Dans un courriel à CBC, une porte-parole du ministère de la Justice du Yukon a confirmé l’entente, soulignant que des précautions sanitaires ont été prises pour permettre le déplacement.

« Nous avons travaillé avec le médecin hygiéniste en chef afin de préparer un plan pour gérer l’arrivée des détenus de façon sécuritaire pour le personnel, les détenus actuels, les nouveaux, ainsi que les résidents du Yukon. »Fiona Azizaj, ministère de la Justice du Yukon

Les détenus nunavois demeureront à Whitehorse jusqu’à ce que les travaux de réfection soient achevés à Iqaluit, ou que leur sentence ou mandat d’emprisonnement soit terminé.

Aucun détail n’a encore été partagé quant à la date d’arrivée prévue ou si des gardes accompagneront les détenus.

Avec des informations de Danielle d’Entremont, de CBC

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.