Un repos bien mérité après 40 ans d’engagement pour la francophonie yukonnaise

Jeanne Beaudoin, présidente de l’Association franco-yukonnaise (Claudiane Samson/Radio-Canada)

Arrivée d’Abitibi au Yukon en 1982, Jeanne Beaudoin a œuvré pour le développement de la communauté franco-yukonnaise pendant près de quatre décennies.

Alors qu’elle prend un repos bien mérité, l’ancienne directrice et présidente de l’Association franco-yukonnaise (AFY) se confie.

Une page se tourne pour la communauté francophone du territoire. « Je ne mets pas de côté l’idée de revenir à un moment donné, mais pour l’instant je vais prendre une pause », annonce-t-elle.

Celle qui a reçu de nombreuses récompenses, dont le prix Boréal en 2017 des mains de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA), gardera en souvenir de nombreux événements, autant de jalons marquants pour la francophonie locale.

La création en 1984 de la première école en français Émilie-Tremblay, le financement du premier employé à l’Aurore boréale et la mise en place de la Garderie du petit cheval blanc comptent parmi les moments-clés, selon elle.

Un autre grand événement pour Jeanne Beaudoin aura été l’adoption en 1988 de la Loi sur les langues officielles. « Avoir des services et des institutions, c’est la seule façon pour une communauté de rester en vie et de grandir », estime avec recul la militante.

Audio
Écoutez l’émission Phare Ouest

Phare Ouest, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.