Un territoire du Nord canadien souhaite mieux soutenir les détenus à leur sortie de prison

Share
Le centre correctionnel de Baffin, dans le nord-est du Nunavut, est l’établissement du ministère territorial de la Justice où peuvent être incarcérés le plus grand nombre de détenus, soit un peu moins de 70 personnes. (Kieran Oudshoorn/CBC)
Le territoire nordique du Nunavut lancera un programme de justice thérapeutique pour mieux soutenir les détenus dans leur processus de réhabilitation hors du système correctionnel.

Le projet pilote débutera lundi à Cambridge Bay, une communauté d’un peu moins de 2000 habitants dans l’archipel arctique du Canada.

« Ce programme proposera des activités communautaires et adaptées à la culture qui favorisent le cheminement vers la réhabilitation hors du système correctionnel, afin de faciliter la réussite de la réinsertion sociale », a expliqué la ministre de la Justice du Nunavut, Jeannie Ehaloak, par voie de communiqué, mardi.

Un programme en deux axes

L’objectif du gouvernement territorial est de s’attaquer à différents facteurs pouvant alimenter des comportements criminels, comme les traumatismes, les problèmes de santé mentale et les dépendances aux drogues et à l’alcool.

Le programme de justice thérapeutique se déclinera sous un volet clinique qui permettra entre autres à des médecins et des psychologues d’offrir des services en santé mentale.

Un second volet prévoit le soutien d’aînés et de conseillers communautaires notamment au moyen d’activités de groupe en plein air. Cette approche s’inscrit dans la démarche du gouvernement territorial d’inclure le savoir traditionnel des Inuits dans ses différents ministères de sorte que les services prodigués reflètent les valeurs et la culture inuites.

Le programme, financé par les gouvernements canadien et nunavutois, a reçu une subvention fédérale du ministère de la Justice de 750 000 $ sur deux ans.

S’il obtient un financement fédéral supplémentaire, le gouvernement territorial prévoit étendre son programme à d’autres communautés.

Share
Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *