La Laponie enregistre son jour le plus chaud en 107 ans

Le soleil de minuit brille dans la zone frontalière qui sépare la Finlande de la Norvège à Kilpisjarvi. L’Institut météorologique national de Finlande a enregistré la température la plus chaude pour un mois de juin depuis le début des relevés en 1844. (Olivier Morin/AFP/Getty Images)
Alors que l’Ouest canadien vient d’atteindre des records de chaleur, avec des températures frôlant les 50 degrés Celsius, les pays scandinaves enregistrent à leur tour des poussées du thermomètre inédites.

Dans le nord de la Finlande, un nouveau record de chaleur a été franchi. Il faisait 33,5 °C dimanche dernier en Laponie, la température la plus élevée jamais enregistrée dans cette région depuis les 34,7 °C de 1914. Selon l’Institut météorologique national de la Finlande, les températures du mois de juin n’ont jamais été aussi élevées, et ce depuis 1844.

Les autres nations nordiques comme la Suède ont enregistré des températures proches des records. En Norvège, l’institut météorologique a noté 34 °C à Saltdal, à deux pas du cercle polaire, sa plus haute température de l’année. De plus, des « nuits tropicales », baptisées ainsi quand le thermomètre ne descend pas sous les 20 °C, ont aussi été enregistrées à plusieurs endroits du royaume.

Des phénomènes climatiques liés

Rappelons que ces températures surviennent après la vague de chaleur et les incendies de forêt qui ont causé des ravages dans certaines régions d’Amérique du Nord, notamment en Colombie-Britannique. Le « dôme de chaleur » a entraîné des centaines de décès au nord-ouest des États-Unis et au Canada.

Les experts tirent la sonnette d’alarme. Ils craignent que la situation déjà catastrophique, alimentée par la crise climatique, s’aggrave au cours des prochains mois. Pour les scientifiques, les canicules en Amérique du Nord et les hausses de températures extrêmes en Scandinavie sont liées.

Cette année, plusieurs régions du monde ont déjà connu de fortes vagues de chaleur. Les Nations unies ont confirmé un nouveau record de température pour le continent antarctique, tandis qu’en Nouvelle-Zélande, en pleine saison d’hiver, le mois de juin a été le plus chaud jamais enregistré.

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine est diplômé en journalisme de l’Université de Montréal. Il commence sa carrière comme reporter et journaliste culturel. Avant de rejoindre l’équipe de Radio-Canada, il a collaboré durant plusieurs années pour plusieurs médias, notamment l’Agence QMI et Le HuffPost.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.