2021 dans la francophonie du Grand Nord canadien

Les drapeaux franco-yukonnais, en haut, franco-ténois, au centre, et franco-nunavois, en bas. (Radio-Canada)
Les organismes francophones des territoires au nord du 60e parallèle ont su s’adapter, en 2021, pour poursuivre leurs activités malgré les restrictions sanitaires changeantes. Voici quelques grands titres qui ont retenu l’attention dans chacun des territoires.
Nunavut
L’Association des francophones du Nunavut a été créée en 1981. (Matisse Harvey/Radio-Canada)

L’Association des francophones du Nunavut célèbre ses 40 ans

L’année qui se termine a représenté une année charnière pour la communauté franco-nunavoise. Profitant de l’occasion, ICI Grand Nord a porté le regard sur les nombreuses réalisations au fil des années, que ce soit l’école, la garderie ou le journal communautaires. Ces acquis font la fierté de l’Association des francophones du Nunavut (AFN), quatre décennies après sa création.

Félicie Wingerter est chargée de communications de l’AFN, agente de liaison avec la communauté et de responsable des activités du Regroupement des parents francophones du Nunavut et du futur Comité jeunesse. (Matisse Harvey/Radio-Canada)

Bientôt un comité pour forger l’« identité francophone » des jeunes Franco-Nunavois

L’Association des francophones du Nunavut (AFN) souhaite mobiliser les jeunes pour créer une relève au sein de la communauté franco-nunavoise. L’organisme s’apprête à mettre sur pied un nouveau comité destiné aux jeunes de 12 à 25 ans.

Territoires du Nord-Ouest
Aux Territoires du Nord-Ouest, la CSFTNO gère l’éducation offerte dans deux écoles, une à Yellowknife, l’autre à Hay River. (Mario De Ciccio/Radio-Canada)

our suprême du Canada : la CSFTNO veut protéger les droits des francophones

En demandant à la Cour suprême du Canada d’intervenir dans le dossier qui les oppose au ministère de l’Éducation des Territoires du Nord-Ouest, la Commission scolaire francophone du territoire (CSFTNO) et les parents veulent éviter que le jugement de la Cour d’appel n’ait un effet néfaste sur les droits linguistiques des francophones au pays.

Les finissants ténois reçoivent leur diplôme après deux années remplies de défis

Alors que la saison des remises des diplômes bat son plein au Canada, en juin, un finissant des Territoires du Nord-Ouest et la directrice de la commission scolaire francophone reviennent sur une année pleine de défis.

Yukon
Le CSCC Mercier accueille, pour sa première année, 87 élèves. (Vincent Bonnay/Radio-Canada)

Neuf mois après son ouverture, le CSSC Mercier est inauguré dans l’émotion, au Yukon

L’inauguration officielle du Centre scolaire secondaire communautaire Paul-Émile Mercier (CSSC Mercier) était un moment très attendu dans la communauté franco-yukonnaise. Non seulement l’établissement était un rêve de longue date, mais en raison de la pandémie, la cérémonie a dû être repoussée. Les dignitaires ont finalement pu célébrer cette réalisation à la rentrée scolaire 2021-2022.

Le vétéran de la Seconde Guerre mondiale Joseph Novak, 98 ans, a été nommé chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur par la France à Whitehorse. (Vincent Bonnay/Radio-Canada)

Un vétéran yukonnais reçoit la Légion d’honneur

Le vétéran yukonnais Joseph Novak, qui a combattu avec les Alliés durant la Seconde Guerre mondiale, a reçu le grade de chevalier de la Légion d’honneur remis par la France à Whitehorse.

La Société d’histoire francophone du Yukon veut rassembler les archives de la communauté sur le territoire. (Famille Mercier)

Une société d’histoire va préserver le patrimoine francophone du Yukon

Pour préserver son histoire, la francophonie yukonnaise pourra compter sur un nouvel organisme qui centralisera les ressources, étudiera, interprétera et mettra en valeur le riche passé des francophones du territoire.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.