Les dernières informations sur la COVID-19 dans le Grand Nord canadien

La ville d’Iqaluit au Nunavut. (Geoff Robins/AFP/Getty Images)
ICI Grand Nord suit l’évolution de la pandémie de COVID-19 dans les territoires et publie ci-dessous des données et des informations sur la situation au Nunavut, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Yukon.

La vaccination de l’ensemble des habitants des communautés les plus isolées des trois territoires se poursuit depuis sa mise en marche, en janvier dernier.

Lorsqu’elles ont débuté, les campagnes au Nunavut, aux Territoires du Nord-Ouest et au Yukon ont priorisé la vaccination des habitants et du personnel des centres pour aînés et de soins de longue durée. Tous les résidents des territoires âgés de 5 ans et plus ont désormais accès à un vaccin. Les adultes peuvent obtenir une troisième dose s’ils le souhaitent, au moins six mois après leur deuxième injection.

Nunavut
  • Le 31 décembre, les autorités annoncent 40 nouveaux cas de COVID-19. Un cas a été dépisté à Pond Inlet.
  • Le territoire compte 127 cas actifs, soit 39 cas à Iqaluit, 30 à Rankin Inlet, 14 à Pangnirtung, 9 à Sanirajak, 23 à Arviat, 2 à Qikiqtarjuaq, 1 à Baker Lake et 9 à Igloolik. Les cas à Cambridge Bay et Pond Inlet sont en attente de confirmation.
  • Les restrictions mises em place à l’approche des Fêtes ont été prolongées jusqu’au 17 janvier. Il est notamment interdit d’organiser des rassemblements intérieurs. Les rassemblements extérieurs, eux, sont limités à cinq personnes.
  • Le gouvernement territorial s’apprête à demander l’aide du fédéral pour obtenir du personnel de soutien en santé et en traçage de contacts, de même que des masques N95 et de l’aide au logement pour permettre aux personnes déclarées positives de s’isoler.
  • Différents avis d’exposition concernent des établissements d’Iqaluit. Les avis sont publiés par le gouvernement.
  • Le gouvernement recommande aux voyageurs doublement vaccinés qui reviennent au Nunavut de s’isoler pendant 14 jours. Les personnes qui ont reçu trois doses ne sont pas concernées par cette recommandation. Le territoire demande aussi que les rassemblements du temps des fêtes soient restreints.
  • À compter du 10 janvier, certains travailleurs de première ligne doivent être vaccinés. Cette règle s’appliquera, entre autres, au personnel de l’Hôpital général Qikiqtani d’Iqaluit, du Centre de santé mentale de Cambridge Bay et des centres de santé publique.
  • Le port du masque est obligatoire.
  • Les habitants de 12 ans et plus peuvent obtenir une troisième dose du vaccin contre la COVID-19.
  • Depuis le 29 octobre, la zone de déplacement commune avec le Nunavik, au nord du Québec, est suspendue en raison de l’éclosion qui touche cette région.
  • Au 21 décembre, 70 % de la population âgée de 5 ans et plus était doublement vaccinée contre la COVID-19 et 86 % avaient reçu une première dose.
Territoires du Nord-Ouest
  • Au 30 décembre, les T.N.-O. dénombrent 118 cas actifs de COVID-19, soit 102 à Yellowknife, 8 à Fort Smith, 5 à Tłı̨chǫ, 2 à Sahtu et 1 dans le delta de Beaufort. Depuis le début de la pandémie, 12 personnes ont succombé à la maladie.
  • Les Territoires du Nord-Ouest retardent la rentrée scolaire hivernale au 10 janvier.
  • La zone de déplacement libre entre le Nunavut et les T.N.-O. est suspendue. Les Nunavummiut qui viennent de régions n’ayant aucun cas actif de COVID-19 ou de collectivités à moindre risque sont invités à présenter une demande d’exemption auprès de Protégeons les T.N.-O., qui pourrait permettre de réduire leurs exigences d’auto-isolement.
  • Le gouvernement distribue 20 000 trousses de tests rapides pour les voyageurs arrivant au territoire aux aéroports d’Inuvik et de Yellowknife.
  • Les employés du gouvernement qui rentrent d’un voyage à l’extérieur du territoire devront faire du télétravail pendant les trois premiers jours civils suivant leur retour. Le personnel de la santé et les enseignants sont exemptés.
  • La santé publique recommande aux Ténois qui rentrent d’un voyage à l’extérieur du territoire de restreindre les contacts, de porter un masque dans les contextes sociaux, d’éviter les activités à risque élevé et d’éviter les grands rassemblements pendant 72 heures.
  • Tous les avis sont publiés sur le site du gouvernement des T.N.-O.
  • Pour tous les résidents de Yellowknife qui veulent se faire vacciner, les rendez-vous se prennent en ligne. Les cliniques de vaccination des autres collectivités se trouvent ici.
  • Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics intérieurs.
  • Tous les Ténois âgés de 16 ans et plus sont désormais admissibles à une troisième dose du vaccin.
  • Le gouvernement ténois exige que ses employés soient vaccinés. S’ils ne le sont pas, ils doivent porter un équipement de protection individuel sur leur lieu de travail et se soumettre à des tests de dépistage.
  • Au 20 décembre, 39 939 personnes âgées de 5 ans et plus ont reçu une première dose de vaccin, 36 803 sont doublement vaccinées, et 14 692 ont reçu une troisième dose.
  • Au 20 décembre, 76 % des personnes âgées de 5 ans et plus sont entièrement vaccinées, et 83 % ont reçu une première dose.
Yukon
  • Le 30 décembre, le Yukon comptait 82 cas actifs de COVID-19, dont 34 nouveaux cas.
  • Depuis le début de la pandémie, 14 habitants du territoire sont décédés des suites de la maladie.
  • La médecin hygiéniste en chef par intérim, la Dre Catherine Elliott, recommande « fortement » aux Yukonnais qui reviennent au territoire pour les fêtes de rester à la maison les 3 premiers jours et d’éviter au maximum les contacts durant les cinq premiers jours.
  • Il est conseillé de limiter les rassemblements privés à deux foyers et d’éviter les déplacements entre toutes les localités du territoire, y compris Whitehorse, jusqu’à nouvel ordre.
  • La liste complète des restrictions et recommandations en vigueur est disponible sur le site du gouvernement.
  • En raison de la présence du nouveau variant Omicron dans plusieurs régions du Canada et du monde, les autorités de santé recommandent d’éviter tout voyage international non essentiel et de faire preuve d’une extrême prudence en voyageant au Canada. Dans certains endroits, comme l’Ontario, Omicron pourrait devenir le variant dominant d’ici la fin de l’année.
  • Tous les Yukonnais âgés de 18 ans et plus sont admissibles pour une troisième dose du vaccin.
  • La vaccination pour les 5 à 11 ans a commencé. Les résidents de Whitehorse peuvent prendre rendez-vous en ligne ou appeler le 1 877 374-0425. Les rendez-vous pour les enfants qui vivent en dehors de la capitale se font par téléphone.
  • Depuis le 30 novembre, le gouvernement du Yukon exige que ses employés soient vaccinés. Selon le gouvernement, 94 % des fonctionnaires sont partiellement ou pleinement vaccinés.
  • Une liste complète des avis d’exposition est publiée sur le site du gouvernement du Yukon.
  • Au 29 décembre, 36 762 Yukonnais (88 %) des plus de 5 ans ont reçu leur première dose de vaccin, 34 095 (80 %) sont doublement vaccinés et 11 161 ont reçu une troisième dose.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.