Dans le Grand Nord canadien, nouvelles restrictions temporaires face au variant Omicron

La Dre Kami Kandola affirme qu’Omicron a fortement progressé aux T.N.-O. pendant la période des fêtes. (Mario De Ciccio/CBC)
Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a donné une mise à jour de la situation COVID-19 affirmant que, pour la première fois, toutes les régions du territoire sont touchées et que de nouvelles restrictions sanitaires doivent être adoptées.

Comme partout ailleurs au pays, la période des fêtes aux Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.) a donné lieu à une augmentation des cas de COVID-19 liés au variant Omicron, ont annoncé les autorités lors d’une conférence de presse mardi.

Selon la médecin hygiéniste en chef, Kami Kandola, environ 200 nouveaux cas ont été détectés depuis le 31 décembre : « La plupart des nouvelles infections viennent des voyageurs revenant de l’extérieur du territoire. »

Elle note aussi que 6700 personnes devraient entrer sur le territoire entre le 22 décembre et le 9 janvier.

Davantage de tests rapides à domicile

La première ministre, Caroline Cochrane, a rappelé que les personnes qui arrivent aux aéroports de Yellowknife et Inuvik ont accès à des tests rapides antigéniques qui doivent être réalisés à la maison.

D’autres tests rapides à domicile sont disponibles pour les personnes légèrement symptomatiques ou qui ne présentent aucun symptôme, et n’ont aucun facteur de risque. Mme Cochrane demande aux Ténois de communiquer leur résultat si celui-ci indique une infection à la COVID-19.

« Les personnes dont le test est positif doivent signaler le résultat au 811 », souligne-t-elle.

Ces personnes doivent également s’isoler chez elles et demander de l’aide médicale seulement si leurs symptômes s’aggravent.

La Dre AnneMarie Pegg, directrice médicale des T.N.-O., précise que le déploiement des tests à domicile a commencé à Yellowknife. Il aura lieu cette semaine dans les communautés de Beaufort Delta, Lutselk’e et Dettah, « et que d’autres communautés suivront ».

Selon la Dre Pegg, le territoire doit préserver les tests en laboratoire pour les personnes les plus à risque.

Nouvelles restrictions temporaires

Pour éviter un engorgement du système de santé, la Dre Kandola a annoncé la suspension temporaire de certaines activités et des limites sur les rassemblements mises en place par le dernier arrêté de santé publique.

Désormais, les rassemblements intérieurs privés sont limités à 10 personnes, dont un maximum de cinq personnes ne faisant pas partie du même foyer.

Les établissements comme les bars dont l’activité principale est de servir de l’alcool ne peuvent accepter que six clients par table et doivent veiller à ce que personne ne visite les tables voisines.

Les activités à haut risque, telles que le chant, la danse ou les sports de contact, ne pourront plus avoir lieu.

Ces nouvelles directives prennent effet à 17 h, mardi et perdureront jusqu’au 21 janvier. Elles peuvent être prolongées.

Avec des informations de CBC

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.