Premier cas du variant Omicron aux Territoires du Nord-Ouest dans le Grand Nord canadien

Ce premier cas est lié à un avis d’exposition lancé pour deux vols de WestJet du 13 décembre. (RidoFranz/Archives/Getty Images)
Le nouveau variant Omicron a fait son entrée aux Territoires du Nord-Ouest, annoncent les autorités sanitaires.

Un avis d’exposition visant les passagers des rangées 23 à 29 du vol 280 et ceux des rangées 16 à 22 du vol 3359 de WestJet du 13 décembre, qui ont respectivement relié Kelowna à Calgary et Calgary à Yellowknife, ont été révisés pour tenir compte de la présence de ce variant plus contagieux.

Ainsi, tous les passagers des rangées touchées sont tenus de s’isoler pendant 10 jours, quel que soit leur statut vaccinal. Ils doivent également prendre un rendez-vous pour subir un test de dépistage du coronavirus le 21 décembre.

À l’instar du reste du pays, les autorités sanitaires des Territoires du Nord-Ouest prévoient que le variant Omicron deviendra le variant dominant dans les nouveaux cas de COVID-19 du territoire.

Pour tenter d’endiguer la propagation du virus, la médecin hygiéniste Kami Kandola a mis en place de nouvelles règles d’isolement pour tous ceux qui ont été en contact avec une personne porteuse du coronavirus :

  • tous les contacts doivent s’isoler, sans égard à leur statut vaccinal;
  • tous les contacts doivent subir un test de dépistage au quatrième jour suivant l’exposition et un autre au huitième jour suivant l’exposition;
  • tout contact qui refuse de subir un test de dépistage ou qui fait partie d’un foyer où des cas de COVID-19 sont rapportés doit se plier aux ordres de la santé publique relatifs à la fin de leur période d’isolement.

De plus, les personnes désignées comme contacts d’une personne porteuse du virus sont priées de s’isoler à l’endroit où elles résident au moment où elles apprennent qu’elles ont été exposées.

« Nous savons que le variant Omicron est fortement transmissible [et] nous devons nous assurer que tous peuvent s’isoler à la maison, dans la mesure du possible », explique le bureau de la Dre Kandola dans un communiqué.

La santé publique recommande en outre à toute personne qui revient au territoire de prendre certaines précautions durant les 72 premières heures :

  • surveiller l’apparition de symptômes de la COVID-19;
  • limiter les contacts avec les autres;
  • porter un masque bien ajusté, surtout lors de rassemblements à l’intérieur;
  • éviter les activités à haut risque;
  • éviter les grands rassemblements.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.