Un avion transportant des Russes forcé d’atterrir dans le Grand Nord canadien

L’aéroport de Yellowknife (gouvernement des Territoires du Nord-Ouest)
Un avion transportant des Russes en route vers l’Arctique a été obligé d’atterrir mardi à Yellowknife, selon la ministre de l’Infrastructure des Territoires du Nord-Ouest, Diane Archie.

« Il semble que l’avion et ses passagers étaient en route vers Resolute [Bay], au Nunavut, avec l’intention de participer à une expédition terrestre planifiée dans l’Arctique dans un véhicule utilitaire tout-terrain », a déclaré Diane Archie mercredi à l’Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest.

Transports Canada travaille maintenant avec les services frontaliers du Canada pour évaluer la situation, a indiqué Mme Archie.

Le ministre canadien des Transports a annoncé le 27 février qu’il fermait l’espace aérien aux exploitants d’aéronefs russes dans la foulée des sanctions imposées à la Russie.

Lundi, Transports Canada a accusé un vol de la compagnie russe Aeroflot d’avoir violé cette interdiction. « Les conséquences potentielles et les mesures d’exécution seront déterminées une fois que les faits seront clarifiés », a déclaré Mme Archie à propos de l’avion qui a atterri à Yellowknife.

La ministre n’a pas dit ce qui était arrivé aux passagers.

« Nous sommes tous conscients de la terrible et injustifiée invasion de l’Ukraine, et j’apprécie que nous soyons tous très vigilants dans ce monde, y compris ceux d’entre nous dans les Territoires du Nord-Ouest [qui] restent préoccupés par l’agression du gouvernement russe envers ses paisibles voisins », a déclaré Mme Archie.

Répondant au député de Hay River South, Rocky Simpson, qui se demandait si cela « ressemble au film Les Russes arrivent, car le problème est sérieux », la ministre a lancé  : « Je tremble », pour décrire sa réaction quand elle a reçu l’appel concernant le vol mardi.

Avec les informations de CBC

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.