Nord canadien : Le Yukon abandonne les travaux d’un pont de glace à Dawson

Share
Les travaux de construction d’un pont de glace à Dawson subissaient plusieurs revers cet hiver, à commencer par le manque de formation de glace à l’emplacement où, l’été, un traversier navigue. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
Après avoir rencontré de nombreuses difficultés et faute de temps et d’argent, le territoire du Yukon annonce qu’il met fin aux travaux de construction d’un pont de glace à Dawson.

Le ministère de la Voirie et des Travaux publics tentait depuis le mois de décembre de favoriser la formation de la glace sur le fleuve Yukon de façon à fabriquer un pont qui puisse relier la petite ville de Dawson à la rive opposée où vivent environ 150 habitants.

Depuis trois ans, le pont ne se forme plus de façon naturelle. Mais les températures trop douces et les changements dans les sédiments au fond du fleuve ont rendu cette année les efforts du gouvernement vains. Une pièce de machinerie lourde a même été emportée sous la glace, les employés s’en sortant indemnes.

Le directeur du département d’ingénierie du ministère de la Voirie et Travaux publics, Paul Murchison, a reconnu que l’échec des travaux de construction d’un pont de glace représentait une déception et occasionnait un sentiment de frustration. (Claudiane Samson/Radio-Canada)

Le responsable du projet au ministère de la Voirie et des Travaux publics, Paul Murchison, a expliqué en conférence de presse jeudi que l’expérience servira tout de même à développer les efforts l’an prochain. Les trois quarts des 200 000 $ prévus pour le projet ont été dépensés.

« Nous nous sommes engagés [dans ces travaux] sans savoir avec certitude ce que serait le résultat, alors il y a de la frustration parce qu’il y a des problèmes. »

Paul Murchison, directeur du département d'ingénierie, ministère de la Voirie et des Travaux publics

Le ministère n’a pas encore décidé ce qu’il compte faire à l’avenir pour relier les deux rives, un exercice non seulement nécessaire pour permettre aux résidents de circuler, mais également pour permettre la reprise hâtive des travaux pour rouvrir la route saisonnière Top of the World vers l’Alaska au printemps.

Toutes les techniques de construction seront envisagées et discutées auprès de la population locale. Pour l’instant l’estacade restera en place et les responsables continueront d’étudier la formation de la glace.

Le maire pas surpris
Le maire de Dawson, Wayne Potoroka, se dit « reconnaissant » des efforts fournis, même s’ils n’ont pas porté leurs fruits. (Claudiane Samson/Radio-Canada)

Wayne Potoroka affirme ne pas être surpris de la décision du territoire, mais se dit « reconnaissant » des efforts fournis jusqu’ici.

« [Le territoire] a démontré sa responsabilité [envers ces résidents] l’an dernier et cette année en faisant ce qu’il pouvait pour relier les deux rives. Mais c’est difficile. Les conditions ont changé. »

Wayne Potoroka, maire de Dawson

Le maire soutient cependant que l’absence d’un lien officiel et entretenu pose un sérieux risque pour tous les résidents qui s’aventurent sur le fleuve.

Le conseil municipal n’a toutefois aucun plan d’intervention ou de notification, le secteur relevant de la responsabilité du territoire.

Share
Claudiane Samson, Radio-Canada

Claudiane Samson, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *