Des élèves participent à des recherches environnementales dans le Nord canadien

Pendant six jours, cinq élèves ont accompagné des chercheurs sur le Grand lac des Esclaves. (Gracieuseté de Tracy Williams)
Durant six jours en octobre, cinq élèves de Lutselk’e, Dettah et Yellowknife, aux Territoires du Nord-Ouest, dans le Nord canadien, ont pris part au voyage inaugural d’un navire de recherche sur l’environnement.

Ce bateau, le Nahidik, a accueilli un programme conjoint entre le Northern Youth Leadership, Nature United et la Fondation de recherche sur l’Arctique pour donner aux jeunes un avant-goût de la recherche environnementale.

« Nous voulons donner la chance aux élèves de voir plusieurs facettes de ce métier en travaillant aux côtés de professionnels », explique Adrian Schimnowski, le PDG de la Fondation de recherche sur l’Arctique. « C’est ainsi qu’on apprend. »

Zhanayii Drygeese, une élève de 12e année à Dettah, souhaite s’inscrire à l’université dans un programme de science environnementale.

Les élèves ont eu la chance de manoeuvrer de l’équipement à bord, dont ce treuil géant, pendant leur séjour. (Gracieuseté de Tracy Williams)

Elle avance avoir appris comment utiliser des équipements d’étude environnementale lors de son séjour sur le Grand lac des Esclaves, en plus d’apprendre des compétences de navigation, comme faire des noeuds marins.

« Nous avons dû tout faire ensemble », raconte-t-elle. « Au départ, je pensais que ce serait inconfortable de travailler avec les autres jeunes, mais nous avons tous été rapprochés par cette expérience. »

Un élève de 9e année, Gabriel Doctor, a eu l’honneur de manoeuvrer le treuil du bateau.

« Ce que j’ai vraiment préféré de mon expérience, c’est d’opérer la machinerie du navire », s’exclame-t-il.

Le Nahidik vogue sur les eaux du grand lac des Esclaves. (Gracieuseté de Tracy Williams)

La responsable des T.N.-O. pour Nature United, Tracey Williams, avance que l’équipage était ravi de servir de mentor aux élèves. « Même s’ils étaient occupés à faire leur travail, ils ont été géniaux », dit-elle.

Les trois organismes derrière le programme espèrent le bonifier dans les années à venir.

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *