Dans le Grand Nord canadien, un tirage au sort pourrait déterminer le prochain gouvernement du Yukon

La boîte de dépôt pour les bulletins de vote de Whitehorse permet de voter à n’importe quel moment de la journée. (Steve Silva/CBC/Radio-Canada)
Le suspense demeure entier au Yukon à l’issue de la soirée électorale de lundi où la seule certitude est qu’il y aura un gouvernement minoritaire. Le parti vainqueur pourrait être choisi à l’issue d’un tirage au sort. Voici comment se déroulera la suite.

C’est sur le petit village d’Old Crow, dans la circonscription de Vuntut Gwitchin, tout au nord du territoire, que sont maintenant rivés les yeux des yukonnais.

Les électeurs de ce hameau d’environ 200 résidents ont réparti leurs votes également entre les deux candidates qui se présentaient dans la circonscription.

Pauline Frost a obtenu 78 votes, tout comme sa rivale néo-démocrate. (Alistair Maitland/Gouvernement du Yukon)

La libérale Pauline Frost et la néo-démocrate Annie Blake ont toutes les deux obtenu 78 voix, selon les résultats préliminaires fournis par Élections Yukon. Si un recomptage confirme ce résultat, c’est par un tirage au sort que sera choisie la prochaine députée de la circonscription.

Annie Blake avoue qu’elle ne s’attendait pas à ce résultat : « Je m’attendais à ce que ce soit serré, mais je ne m’attendais pas à une égalité. »

« J’ai eu des discussions dans la communauté et les gens me disaient que c’est souvent serré et que les candidats peuvent l’emporter ici par une voix, cinq ou huit. Hier, quand j’écoutais la soirée avec des amis, nous avons tous été surpris quand nous avons réalisé que c’était à égalité », dit-elle.

Annie Blake devra attendre encore quelques jours pour savoir si elle sera la députée de Vuntut Gwitchin. (Nouveau parti démocratique)
Un cas rare, mais prévu

Maxwell Harvey, directeur général d’Élections Yukon, indique que ce genre de situation est aussi rare qu’inusité, mais que des règles existent pour l’encadrer.

« Jeudi, il va y avoir une vérification des bulletins de vote », explique M. Harvey.

Si cette vérification change la répartition des voix en faveur d’une des candidates, elle sera déclarée gagnante.

« Mais si, jeudi, il y a toujours une égalité, il y aura un dépouillement judiciaire », ajoute M. Harvey.

Le directeur d’Élections Yukon, Maxwell Harvey. (Claudiane Samson/Radio-Canada)

L’article 280 de la Loi électorale du Yukon exige un dépouillement judiciaire dès qu’il y a moins de 10 voix d’écart entre deux candidats.

« Le directeur du scrutin est tenu immédiatement de présenter une demande de dépouillement judiciaire à un juge de la Cour suprême », dit la loi.

Si le dépouillement confirme que les deux candidates sont arrivées ex aequo, il faudra organiser un tirage au sort pour déterminer la gagnante.

« Le directeur du scrutin décide immédiatement de l’issue de l’élection par tirage au sort en présence du juge et de tout candidat, de son représentant ou de son conseiller juridique alors présent », précise la loi électorale.

« Je ne suis pas encore certain de savoir comment ça pourrait se faire! Est-ce que le tirage se fera dans un chapeau ou dans une boîte? Mais ce sera discuté avec le juge et les candidates pour que ce soit juste », dit Maxwell Harvey.

Ironie du sort, c’est aussi dans Vuntut Gwitchin qu’un candidat aux élections territoriales a été choisi de cette manière au Yukon pour la dernière fois.

En 1996, une égalité entre Robert Bruce, du Nouveau Parti démocratique (NPD), et Esau Schafer, du Parti du Yukon a forcé un tirage.

« Cela a fini par être une longue histoire », se souvient Floyd McCormick qui a été greffier de l’Assemblée législative du Yukon de 2007 à 2019.

« M. Schafer a contesté les résultats de l’élection en se basant sur le fait qu’il y avait des personnes qui n’étaient pas admissibles sur la liste électorale. »

L’ancien greffier de l’Assemblée législative du Yukon, Floyd McCormick. (Claudiane Samson/Radio-Canada)

Le juge s’est finalement rangé du côté d’Esau Schafer, et l’élection de Robert Bruce a été annulée. La revanche n’a cependant pas tardé, car Robert Bruce l’a emporté l’année suivante lors d’une élection partielle.

En 2018, lors des élections municipales, le maire de Faro a aussi été choisi par tirage au sort après une égalité entre Leonard Faber et le maire sortant, Jack Bowers.

Le NPD détiendra-t-il la balance du pouvoir?

Même si les libéraux perdent la course dans Vuntut Gwitchin, comme gouvernement sortant, ce sera quand même à eux que reviendra la chance de former le prochain gouvernement.

« Étant donné qu’ils étaient au pouvoir, je m’attends à ce qu’ils continuent au gouvernement, même après ce qui se passera jeudi », dit Floyd McCormick.

Il ne croit pas qu’une coalition soit envisageable, mais il juge que les différents partis de l’Assemblée législative pourraient travailler ensemble de manière ponctuelle.

Il envisage « une sorte d’accord sur les types de projets de loi et sur les politiques proposées » ou que les libéraux puissent gagner le soutien « vote par vote ».

Il y a aussi une possibilité qu’aucun parti ne puisse former un gouvernement et que les électeurs doivent retourner aux urnes.

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *