Un musée canadien crée une plateforme virtuelle avec des milliers de sculptures inuit

L’un des attraits principaux du Centre d’art inuit de Winnipeg sera un coffre-fort de verre comprenant plusieurs milliers de sculptures inuit. (Musée des Beaux-Arts de Winnipeg)
À quelques mois de son inauguration, le Centre d’art inuit de Winnipeg, au Manitoba, se prépare à lancer une plateforme virtuelle regroupant près de 6000 sculptures inuit des quatre coins de l’Arctique canadien.

Les amateurs d’art inuit seront bientôt servis. Une importante collection de sculptures inuit du Musée des beaux-arts de Winnipeg et du gouvernement du Nunavut seront accessibles en ligne, en plus d’être exposées de manière permanente dans le nouveau Centre d’art inuit de la capitale manitobaine.

L’établissement doit ouvrir ses portes d’ici la fin de l’année, soit plus de deux ans après la première pelletée de terre.

Au sein du bâtiment sera installé un coffre-fort en verre où seront exposées plusieurs milliers de sculptures inuit.

Ce coffre-fort en verre est énorme. Ce sera à la fois le premier et le seul de ce type au monde, affirme la directrice du projet virtuel pour le Musée des beaux-arts de Winnipeg, Maxine Anguk.

Les gens pourront voir les œuvres qui se trouvent en face d’eux dans le coffre-fort à partir d’un iPad, mais ils auront aussi accès au profil et à l’histoire de l’artiste qui les a conçues, poursuit-elle.

La majorité des œuvres font déjà partie de la collection du Musée des beaux-arts de Winnipeg, mais le manque d’espace ne permettait pas à ce dernier de les exposer au grand public.

Le Musée des beaux-arts de Winnipeg dispose d’une collection de plusieurs milliers d’œuvres d’art inuit accumulées au fil des décennies. Cette image montre une sculpture conçue en 1969 dans un os et de l’ivoire par l’artiste inuk Sabina Qunqnirq Anaittuq. (Lianed Marcoleta/Musée des Beaux-Arts de Winnipeg)
Vitrine virtuelle

Cartes interactives, photographies, bandes sonores, vidéos : la plateforme virtuelle, conçue en collaboration avec des jeunes et des aînés inuit, vise à promouvoir leur territoire et leur savoir traditionnel à l’étranger.

« Ce sera un incroyable projet d’envergure où nous souhaitons mettre à contribution le plus d’Inuit possible. » Maxine Anguk, directrice du projet virtuel

D’ici le 17 juillet, le Musée des beaux-arts de Winnipeg cherche aussi à recruter des artistes inuit spécialisés en médias numériques capables de réaliser de courtes vidéos pour sa plateforme virtuelle.

« Nous cherchons à mettre de l’avant le travail des artistes dont les œuvres figureront dans le coffre-fort de verre, mais aussi notre culture, notre histoire, la vie sur le territoire, dans le but d’offrir différentes perspectives intergénérationnelles. » Maxine Anguk

La plateforme en ligne sera lancée au moment de l’inauguration du Centre d’art inuit de Winnipeg.

En 2019, le Musée des beaux-arts de Winnipeg a reçu un financement de 493 125 $ du Conseil des arts du Canada pour concevoir cette plateforme virtuelle.

Avec les informations d’Eva Michael

Matisse Harvey, Radio-Canada

Matisse Harvey, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur l'Arctique canadien, visitez le site d'ICI Grand Nord.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *