COVID-19 : la courbe continue de s’aplatir au sein des communautés autochtones canadiennes

Un test de dépistage du coronavirus. (Darryl Dyck/La Presse Canadienne)
Le nombre de cas de COVID-19 diminue de jour en jour dans les communautés autochtones du pays, selon la santé publique du Canada, qui a fait état vendredi de 314 cas rétablis sur un total de 352 personnes déclarées positives.

Selon les plus récentes données, 30 personnes issues des Premières Nations et des communautés inuit et métisses sont hospitalisées.

Des 314 cas considérés comme rétablis, 17 ont été recensés au Nunavik, où il n’y a désormais plus aucun cas actif connu.

« La courbe de la COVID-19 continue de s’aplatir dans les communautés des Premières Nations, des Inuit et des Métis. »Dr Tom Wong, médecin hygiéniste en chef de la santé publique et Marc Miller, ministre des Services aux Autochtones

Si la situation s’améliore, c’est notamment « grâce aux dirigeants [qui] travaillent sans relâche pour veiller à ce que les membres de leur communauté aient accès aux informations de santé publique les plus récentes », ont-ils ajouté.

Les autorités sanitaires de certaines régions travaillent de concert avec des communautés autochtones afin de réunir « un plus grand nombre de données sur la COVID-19 aux fins d’analyse et de publication », a indiqué Services aux Autochtones Canada.

Il ne faut toutefois pas baisser la garde et continuer d’appliquer les mesures de distanciation et d’hygiène, rappelle-t-on.

Les membres des communautés sont invités à éviter tout déplacement non essentiel, à porter un masque non médical lorsque la règle des deux mètres de distance entre chacun ne peut pas être respectée et à limiter les contacts avec les personnes les plus à risque de contracter le coronavirus, comme les aînés et les personnes ayant déjà des problèmes de santé.

Le ministère assure être en communication avec les autorités des communautés et « traiter rapidement les demandes d’équipement de protection individuelle (EPI). »

En date du 14 juillet, 1024 commandes d’EPI, dont des stocks de désinfectant pour les mains, de masques N95, des visières et des gants, ont été fournies, indique Services aux Autochtones Canada.

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *