Un couple quitte Londres pour la nature sauvage du Yukon

Neil Fletcher a quitté l’Angleterre pour le Yukon en quête d’une vie dans la nature. (Photo fournie par Neil Fletcher)
Il y a 10 ans, Neil Fletcher et Louise Dumayne habitaient à Londres, une grande ville mondiale, avant de tout quitter pour la nature sauvage au Yukon.

M. Fletcher travaillait dans une entreprise de télécommunication et Mme Dumayne était actrice.

« On voulait un changement », se souvient M. Fletcher.

En 2012, ils ont trouvé leur paradis à 70 km de Dawson. Leur maison en rondin n’est cependant accessible qu’en bateau ou en motoneige. Il n’y a pas de routes.

La maison du couple à 70 km de Dawson. (Photo fournie par Neil Fletcher)
« Tout d’un coup, je me suis retrouvé au milieu de nulle part sans compétences concrètes. Savoir manier un ordinateur et comment fonctionner dans une grande entreprise ne vous prépare pas beaucoup à la vie au Yukon. »Neil Fletcher

Petit à petit, ils ont appris à s’adapter au froid, aux moustiques, et à faire de la confiture. Ils ont aussi construit une maison près du fleuve Yukon.

Louise Dumayne au travail devant sa maison en rondin au Yukon. (Photo fournie par Neil Fletcher)

Aujourd’hui, Neil Fletcher aide les entreprises à s’adapter au coronavirus. 

« C’est merveilleux d’être un consultant et de vivre en pleine nature », dit-il, même si parfois il se demande pourquoi il vit dans des conditions si difficiles.

M. Fletcher estime être chanceux. Il aurait pu faire carrière à Londres, mais a saisi une occasion unique.

« Il est difficile de faire un changement dans sa vie, mais si vous le faites, je pense que vous allez rarement le regretter. »

D’après les informations de Dave White

Philippe Moulier, Radio-Canada

Philippe Moulier, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *