Dans le Grand Nord canadien, la musique au Nunavut grande gagnante des Prix inspiration Arctique

Le projet Imaa doit entre autres permettre une meilleure transmission des chansons traditionnelles en inuktut aux plus jeunes. (Prix Inspiration Arctique)
Le projet « Imaa, Like this » (Imaa, comme ça) qui doit permettre la mise en place d’un programme de musique parascolaire pour les jeunes enfants du Nunavut est le grand gagnant des Prix Inspiration Arctique de cette année.

Le projet développé par la Iqaluit Music Society et ses nombreux partenaires remporte ainsi 1 million de dollars pour enseigner la musique aux jeunes enfants inuits et à faire d’eux de jeunes leaders musicaux dans leurs communautés respectives.

Au total, plus de 3 millions de dollars ont été octroyés à sept équipes et projets à travers le Nord lors d’une cérémonie virtuelle diffusée vendredi soir sur le réseau APTN.

À tous les ans, les Prix inspirations Arctique permettent d’encourager et de soutenir des projets réalisés par les populations du Grand Nord, dans les secteurs de l’éducation, du logement durable, de la santé, des arts de la scène, des connaissances traditionnelles, des langues et de la science.

Soumettre un projet est un travail de longue haleine, explique la présidente bénévole de la Iqaluit Music Society et coresponsable du grand gagnant de cette année, Darlene Nuqingaq.

« C’est comme écrire une dissertation, dit-elle, mais ça nous permet de rêver et de rêver en grand. »Darlene Nuqingaq, présidente, Iqaluit Music Society

L’excitation était donc à son comble lorsqu’elle et son équipe ont appris en janvier, de la bouche du premier ministre de son territoire, Joe Saviqataaq, qu’ils étaient les grands gagnants, quelques semaines avant que ce soit annoncé au reste du pays.

Darlene Nuqingaq est aussi la fondatrice du Iqaluit Fiddle Club. (Darlene Nuqingaq)
Le projet « Imaa »

En inuktitut, l’expression « Imaa » signifie « comme ça », explique Darlene Nuqingaq. C’est ce que les aînés et les enseignants inuit disent aux enfants lorsqu’ils veulent leur apprendre quelque chose.

« C’est la façon traditionnelle d’apprendre quoi que ce soit dans la culture inuit », raconte l’ancienne enseignante et directrice d’école à Iqaluit. « Tout d’abord, l’enfant regarde et observe, et puis, plus tard, il est capable de le faire lui-même. »

En remportant le million de dollars, son équipe pourra finalement mettre en place avec des aînés et des instructeurs musicaux du territoire un programme parascolaire pour enseigner la musique aux jeunes enfants du Nunavut.

Par la création de ressources éducatives en musique, le programme souhaite démocratiser l’accès à l’éducation musicale partout au Nunavut, selon les Prix Inspiration Arctique. (Prix Inspiration Arctique)

Leur nouveau programme sera inspiré d’un mouvement vénézuélien bien connu dans le monde de la musique, El Sistema, qui voit l’éducation musicale comme une action sociale pour favoriser le développement des enfants.

« En tant qu’ancienne éducatrice à la retraite, j’ai vu de mes propres yeux à quel point la musique fait partie intégrante de l’apprentissage scolaire. »Darlene Nuqingaq, présidente, Iqaluit Music Society

Avec ses chants de gorges et ses tambours traditionnels, le Nunavut est riche en culture et en musique, explique Darlene Nuqingaq. Mais le Nunavut n’a pas son propre curriculum scolaire musical et les ressources pour transmettre la musique aux jeunes enfants sont plutôt rares.

Le nouveau programme s’attardera avant tout aux jeunes de six ans et se développera en même temps que sa première cohorte d’année en année.

L’Iqaluit Music Society espère ainsi s’étendre à l’extérieur de la capitale territoriale en formant notamment de jeunes leaders musicaux qui pourront à leur tour enseigner la musique dans leurs propres collectivités.

Les autres vainqueurs

Quatre autres prix ont été octroyés à d’autres organismes du Grand Nord.

  • Le projet Niqihaqut a reçu 451 000 $ pour élaborer un nouveau modèle d’économie sociale et de souveraineté alimentaire dans la région de Taloyoak au Nunavut.
  • Le projet Tusaajuit à reçu de 500 000 $ pour faciliter l’accès à des soins de santé auditive au Nunavik.
  • Le Centre de souveraineté alimentaire autochtone de la Première Nation de Na-cho Nyak Dun au Yukon remporte pour sa part 485 000 $ pour faciliter l’accès à des aliments sains et culturellement pertinents.
  • Le dernier prix de 500 000 $ a été décerné à une initiative jeunesse pour la conservation et le partage éthique des connaissances des Autochtones à travers le Grand Nord.

Deux organismes jeunesse aux Territoires du Nord-Ouest, Artspace et le Collectif jeunesse Arctique de l’Ouest, ont pour leur part remporté des prix de 100 000 $.

Mario De Ciccio, Radio-Canada

Mario De Ciccio, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *