L’OTAN aborde la sécurité dans l’Arctique au sommet de Bruxelles

Le président américain Joe Biden et d’autres chefs d’État et de gouvernement de l’OTAN posent pour une photo de famille lors du sommet au siège de l’Alliance, à Bruxelles, en Belgique, le 14 juin 2021. (Kevin Lamarque/Pool via AP)

Les pays membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord ont réaffirmé lundi leur intérêt pour la sécurité dans l’Arctique.

Dans leur déclaration adoptée à l’issue du sommet de Bruxelles, les 30 pays membres de l’OTAN affirment que « dans le Grand Nord, nous continuerons de mener les activités requises, de manière calibrée et coordonnée, à l’appui des intérêts de sécurité de l’Alliance ».

Sans citer directement la Russie qui a mené ces derniers jours des manœuvres dans la mer de Barents, ces pays annoncent qu’ils renforceront leur coopération dans un objectif de dissuasion et de défense.

« Nous nous emploierons à renforcer la coopération avec les partenaires concernés qui partagent les mêmes conceptions, au service des objectifs de dissuasion et de défense agréés de l’OTAN, conformément aux décisions, politiques et procédures de l’OTAN, comme il conviendra, et eu égard aux incidences politiques », peut-on lire dans la déclaration en 79 points où sont abordés les enjeux et défis auxquels fait face l’Alliance.

Pour mesurer l’importance de l’Arctique pour l’OTAN, il est utile de revenir aux déclarations de son secrétaire général, Jens Stoltenberg.

Invité au début de la semaine dernière par le groupe de réflexion américain The Atlantic Council, il a abordé le sujet du point de vue des changements climatiques.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau, à gauche, lors de la séance de prise de photos avec le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg au siège de l’Alliance à Bruxelles, le lundi 14 juin 2021. (AP Photo/Patrick Semansky, Pool)
La fonte des glaces dans l’Arctique joue un rôle important. Ainsi, des conditions météorologiques changeantes et extrêmes auront une incidence sur la façon dont nous menons les opérations militaires, le type d’équipement, le type d’uniforme, le type de défis que nous rencontrerons.Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN

À une question sur les activités militaires de la Russie dans l’Arctique et à l’intérêt croissant de la Chine pour la région, Jens Stoltenberg a affirmé que la région arctique a toujours été importante pour l’OTAN.

Nous avons cinq alliés de l’OTAN qui sont des nations arctiques. Et l’OTAN a toujours été dans l’Arctique. Mais la fonte des glaces, combinée à une présence militaire russe accrue avec la réouverture de certaines anciennes bases de la guerre froide, et l’intérêt et la présence chinoise accrus, bien sûr, ne font qu’augmenter l’importance de l’Arctique.Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN

Le secrétaire général de l’OTAN rappelle aussi la nouvelle route maritime possible : le passage du Nord-Est qui relie l’Europe à l’Asie.

« Tout cela compte pour notre sécurité. Par conséquent, l’OTAN accroît également son intérêt et sa présence dans l’Arctique », a-t-il ajouté.

Samir Bendjafer, Regard sur l'Arctique

Samir Bendjafer est détenteur d'un bacalauréat en informatique de l'Université de Bab Ezzouar (Alger) et d'un diplôme en journalisme de l'Université de Montréal. En 1997, il entame sa carrière de journaliste en Algérie en pleine révolution internet dans les journaux , avant le passage au journalisme 2.0 et les médias sociaux. A partir de 2005, Il a travaillé comme correspondant de presse basé à Montréal tout en publiant régulièrement dans les médias locaux montréalais. Sa curiosité et son penchant naturel à aller au-delà des apparences sont à la base de sa passion pour le journalisme.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.