La Suède va prolonger une ligne ferroviaire en Botnie septentrionale

La « Norrbotniabanan » est une ligne de chemin de fer de 270 km qui relie Umeå à Luleå en Suède. (Patrick Degerman/norrbotniabanan.se)

Le gouvernement suédois a annoncé mercredi avoir pris la décision de prolonger la ligne ferroviaire de Botnie septentrionale qui longe la côte nord du pays sur le golfe de Botnie.

Le nouveau tronçon de la « Norrbotniabanan » ou ligne de la Botnie du Nord reliera la ville de Skellefteå à celle de Luleå sur une distance de 131 km.

« Le gouvernement charge l’Autorité suédoise des transports de commencer les travaux de planification sur la section Skellefteå-Luleå de la ligne Botnie du Nord dans le but de permettre le démarrage de la construction de la section dans le cadre du prochain plan national d’infrastructure.», indique un communiqué.

Selon la description donnée par l’Autorité suédoise des transports, la « Norrbotniabanan » est une ligne de chemin de fer de 270 km qui relie Umeå à Luleå.

Les trains peuvent circuler à une vitesse de 250 km/h. Pas moins de 22 trains de marchandises et 44 trains de voyageurs pourront circuler chaque jour.

Pour le gouvernement, « la ligne Norrbotniabanan est un investissement stratégiquement important qui vise à créer de l’emploi et à réduire l’impact sur le climat et l’environnement ».

Mercredi, en conférence de presse, le ministre de l’Infrastructure Thomas Eneroth a affirmé que cette décision s’inscrit dans le cadre du Plan national d’infrastructure 2022-2033.

Il a ajouté que cette ligne est « importante, non seulement pour le nord de la Suède, mais pour l’ensemble du pays. C’est une affaire nationale et une priorité pour ce gouvernement ».

Samir Bendjafer, Regard sur l'Arctique

Samir Bendjafer est détenteur d'un bacalauréat en informatique de l'Université de Bab Ezzouar (Alger) et d'un diplôme en journalisme de l'Université de Montréal. En 1997, il entame sa carrière de journaliste en Algérie en pleine révolution internet dans les journaux , avant le passage au journalisme 2.0 et les médias sociaux. A partir de 2005, Il a travaillé comme correspondant de presse basé à Montréal tout en publiant régulièrement dans les médias locaux montréalais. Sa curiosité et son penchant naturel à aller au-delà des apparences sont à la base de sa passion pour le journalisme.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.