Deux lauréates du Grand Nord canadien au concours 1res Œuvres! de BMO

Juliet Di Carlo a présenté une vidéo sur la société de consommation (à gauche) et Erin Faulks a concouru avec une œuvre de bijouterie The Pandemicock. (Photo : Montage de Regard sur l’Arctique / Courtoisie BMO Groupe financier)

Deux étudiantes en beaux-arts du Grand Nord canadien ont remporté les trophées régionaux de la 19e édition du concours 1res Œuvres! de BMO.

Il s’agit d’Erin Faulks, du Collège de l’Arctique du Nunavut, et de Juliet Di Carlo, de l’École d’art visuel du Yukon.

Elles recevront chacune une bourse de 7500 $ offerte par BMO Groupe financier et verront leurs œuvres exposées sur le site du Musée d’art virtuel de l’Université de Toronto du 16 novembre au 8 décembre 2021.

Erin Faulks a été récompensée pour son œuvre de bijouterie en alliage de laiton et de cuivre The Pandemicock, qui s’inspire du paon et qui fait un clin d’œil à la pandémie.

De son côté, Juliet Di Carlo, a présenté une vidéo de 3 minutes 54 secondes (voir plus bas) sur la société de consommation, Consume in a way that makes it look Authentic.

Le concours annuel invite les doyens et les instructeurs de 110 programmes artistiques de premier cycle de partout au Canada à proposer trois finissants de chacune de leurs spécialités en arts visuels pour soumettre une œuvre récente.

Un jury « a sélectionné les œuvres gagnantes de cette année parmi un nombre record de 336 propositions », indique un communiqué de BMO.

« Les écoles et les ateliers d’art étant fermés depuis un an, les lauréats de cette année ont dû surmonter des circonstances sans précédent pour exceller dans leur art, a indiqué Dawn Cain, conservatrice, Collection d’œuvres d’art de BMO. Nous sommes reconnaissants d’avoir l’occasion de partager leurs œuvres exceptionnelles avec les amateurs d’art d’un océan à l’autre dans un format d’exposition virtuelle. »

Le prix national doté d’une bourse de 15 000 $ est revenu à Anna Kuelken, diplômée de l’Université NSCAD (Nouvelle-Écosse).

Elle a convaincu le jury par son film Father Like Son. Ce dernier « jette un regard intimiste sur la vie quotidienne dans sa petite ferme familiale en Alberta. Alors que sa nièce et son neveu grandissent et s’intègrent à la ferme, ils acquièrent à la dure des enseignements sur l’empathie et la provenance de leur nourriture. »

Avec les informations de BMO Groupe financier

Samir Bendjafer, Regard sur l'Arctique

Samir Bendjafer est détenteur d'un bacalauréat en informatique de l'Université de Bab Ezzouar (Alger) et d'un diplôme en journalisme de l'Université de Montréal. En 1997, il entame sa carrière de journaliste en Algérie en pleine révolution internet dans les journaux , avant le passage au journalisme 2.0 et les médias sociaux. A partir de 2005, Il a travaillé comme correspondant de presse basé à Montréal tout en publiant régulièrement dans les médias locaux montréalais. Sa curiosité et son penchant naturel à aller au-delà des apparences sont à la base de sa passion pour le journalisme.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.