Attribution du contrat d’assainissement de la mine Faro, dans le Grand Nord canadien

La mine couvre une superficie de 25 kilomètres carrés. Son assainissement devrait prendre 15 ans. (La Presse canadienne/archives)

Le gouvernement fédéral a annoncé mardi l’attribution d’un contrat pour l’assainissement de la mine Faro au Yukon, dans le Grand Nord canadien.

Le contrat a été remporté par la compagnie Parsons inc. « à la suite d’un processus concurrentiel ouvert ».

Il consiste en « la prestation de services de gestion de travaux, d’entretien et de maintenance au complexe minier de Faro », indique un communiqué du gouvernement canadien.

Pour ce dernier, « le projet d’assainissement de la mine de Faro compte parmi les projets de remise en état de mines abandonnées les plus importants et les plus complexes actuellement menés au Canada ».

L’attribution de ce contrat représente une étape importante du projet d’assainissement de la mine de Faro. Elle vient appuyer l’engagement à long terme du Canada à améliorer la santé humaine, environnementale et socioéconomique ainsi que le bien‑être des communautés du Nord et de l’Arctique. Notre gouvernement s’engage à mobiliser et à faire participer de manière significative, dans un esprit de partenariat, les collectivités autochtones touchées en ce qui concerne tous les aspects de ce projet, y compris les plans d’assainissement du site et la gestion du projet de manière à maximiser les possibilités et les avantages socioéconomiques offerts aux collectivités autochtones locales.Daniel Vandal, ministre des Affaires du Nord

Selon les données du gouvernement, le contrat est d’une valeur initiale de 108,2 millions de dollars. Il couvre la fourniture de services jusqu’au 31 mars 2024 et « comprend des options permettant de le prolonger pendant toute la durée de l’assainissement actif, qui doit prendre fin en 2038 ».

Les Premières Nations, la Ville de Faro et les autres intervenants sont consultés à intervalles réguliers pour faire en sorte que le projet prenne en compte leurs intérêts, rappelle le communiqué.

Une station permanente de traitement des eaux de la mine Faro est prévue. En juillet 2021, un contrat de 5,8 millions de dollars a été attribué à CH2M Hill Canada Ltd. pour sa conception.

Ensemble, « ces contrats contribueront à créer et à maintenir des emplois à long terme dans le Nord, tout en améliorant l’environnement pour les collectivités locales ».

Abandonnée par ses anciens propriétaires depuis 1998, la mine produisait du plomb et du zinc de 1969 jusqu’à sa fermeture.

Avec les informations du gouvernement du Canada

Samir Bendjafer, Regard sur l'Arctique

Samir Bendjafer est détenteur d'un bacalauréat en informatique de l'Université de Bab Ezzouar (Alger) et d'un diplôme en journalisme de l'Université de Montréal. En 1997, il entame sa carrière de journaliste en Algérie en pleine révolution internet dans les journaux , avant le passage au journalisme 2.0 et les médias sociaux. A partir de 2005, Il a travaillé comme correspondant de presse basé à Montréal tout en publiant régulièrement dans les médias locaux montréalais. Sa curiosité et son penchant naturel à aller au-delà des apparences sont à la base de sa passion pour le journalisme.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.