Dans le Grand Nord canadien, on se prépare pour le retour des touristes au Yukon

Dawson compte plus de 2200 habitants, selon le recensement de 2021. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
L’aéroport de Dawson pourra de nouveau accueillir des vols internationaux à compter du 2 mai. La nouvelle annoncée à l’Assemblée législative du Yukon, jeudi, sonne la reprise tant attendue du tourisme dans la région du Klondike.

Si l’industrie croyait en la reprise économique à venir, les restrictions sanitaires fédérales à la frontière et la présence de l’Agence des services frontaliers du Canada à Dawson devaient encore être réglées, ce qui est fait.

Le ministre du Développement économique, Ranj Pillai, a rappelé à ses collègues l’importance de l’arrivée prochaine des vols.

« À l’heure actuelle, les projections prévoient environ 1,5 million de passagers sur les bateaux de croisière vers l’Alaska. […] L’aéroport de Dawson joue un rôle important pour permettre aux visiteurs des croisières de se rendre au Yukon. »

L’aéroport de Dawson accueille, l’été, des vols nolisés en provenance de l’Alaska. (Claudiane Samson/Radio-Canada)

Les vols nolisés entre Fairbanks et Dawson pour les clients du croisiériste Holland America sont assurés par le transporteur Air North. Le président-directeur général de l’entreprise, Joe Sparling, reste prudent sur la reprise promise, mais il admet que les chiffres sont encourageants.

Ça commence tranquillement à se rétablir. Nous observons une augmentation du nombre de passagers sur nos vols réguliers, bien qu’il ne soit pas au même niveau qu’avant la pandémie.Joe Sparling, président-directeur général d'Air North
Enthousiasme à Dawson

Le responsable du marketing pour l’Association des visiteurs du Klondike, Andy Cunningham, ne cache pas sa joie : « Nous sommes très, très contents à l’idée que le tourisme soit de retour. Je ne crois pas que ce sera comme avant 2019 cette année, mais nous nous attendons à un été chargé. »

Le casino historique Diamond Tooth Gerties, à Dawson, est géré par la Klondike Visitors Association. (Claudiane Samson/Radio-Canada)

Andy Cunningham affirme que les entrepreneurs touristiques de la région ont réussi à survivre à la pandémie et se préparent déjà à une reprise cet été.

Néanmoins, à ce moment-ci de l’année, il admet qu’il faudra redoubler d’efforts pour attirer des travailleurs saisonniers. « Nous espérons pour le mieux et tenterons de convaincre les gens de venir s’installer à Dawson pour l’été. »

Une industrie un peu différente

La nouvelle coïncide avec un nouveau partenariat entre le promoteur immobilier yukonnais Northern Vision Developement et la chaîne hôtelière britanno-colombienne Coast pour son hôtel Downtown à Dawson.

L’hôtel Downtown de Dawson est un établissement touristique historique important de la petite ville du Klondike.

L’annonce de la reprise tombe bien, admet le président-directeur général Rich Thompson, mais ce dernier demeure prudent. « Nous espérons que les choses retourneront à une certaine normale et qu’il n’y aura pas d’autre variant! Chaque fois que nous anticipons une reprise, quelque chose d’autre survient. »

Les hauts et les bas économiques qu’a causés la pandémie ont toutefois rendu l’entreprise plus forte, note le président.

Nous avons vraiment dû apprendre à être bons durant ces temps difficiles […] et nous avons été mis à l’épreuve. Nous avons profité des différents programmes de soutien financier des gouvernements, mais nous n’avons pas réussi financièrement autant que nous l’aurions fait sans la pandémie.Rich Thompson, PDG de Northern Vision Development

Rich Thompson affirme que l’entreprise a dû se tourner vers de nouveaux projets, comme des complexes résidentiels, et investir dans son personnel. « Nous avons beaucoup de projets et je crois que nous serons plus forts à l’avenir. »

Une reprise prudente

Le ministre Ranj Pillai a également confiance en la reprise économique du territoire, tant dans le domaine du tourisme que dans d’autres secteurs d’activités.

Au cours de la pandémie, 85 millions de dollars, dont 27 millions en 2021, ont été octroyés aux entreprises du Yukon dans le cadre de neuf programmes de soutien financier différents, cite le ministre, qui croit que cet argent a été bien investi.

« Nous étions chefs de file au pays en 2017, et le produit intérieur brut pour le tourisme était de 5 %, au-delà de l’Île-du-Prince-Édouard », rappelle-t-il.

« Le défi sera de trouver du personnel, une difficulté qu’on observe d’un bout à l’autre du pays, mais les consommateurs chercheront quelque chose de différent. [Ils voudront] visiter les endroits sur leur liste et le Yukon est l’un de ces endroits pour plusieurs d’entre eux. »

Claudiane Samson, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.