L’Inde voit grand avec sa politique sur l’Arctique

L’Inde dévoile un programme sur l’Arctique ambitieux. (Adrienne White)
Mise en place de programmes de recherche scientifique, renforcement de la coopération maritime et exploration des richesses minérales, le gouvernement de l’Inde a publié jeudi son ambitieuse politique sur l’Arctique.

New Delhi compte également accroître sa participation au Conseil de l’Arctique. Le Times of India nous apprend dans un article publié en ligne que l’engagement de l’Inde dans l’Arctique remonte à près d’un siècle, lorsque le « traité de Svalbard » a été signé en février 1920 à Paris. « Depuis lors, le pays s’est activement impliqué dans des études liées à l’océanographie, l’atmosphère, la pollution et la microbiologie de l’Arctique », a indiqué la publication.

Notons que l’Inde organise présentement plusieurs études et recherches scientifiques dans la région. « La politique arctique de l’Inde jouera un rôle essentiel dans la préparation du pays à un avenir où les plus grands défis de l’humanité, tels que le changement climatique, pourront être relevés grâce à la volonté et aux efforts collectifs », a déclaré Jitendra Singh, ministre des Sciences de la Terre, lors de la publication de la politique.

L’Inde fait partie des 13 nations observatrices du Conseil de l’Arctique, qui comprend la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, les Pays-Bas, la Chine, la Pologne, la Corée du Sud, l’Espagne, la Suisse et le Royaume-Uni. L’organisation se veut un forum intergouvernemental qui se compose de huit États arctiques (Canada, Danemark, États-Unis, Finlande, Islande, Norvège, Suède, Russie) et de six organisations internationales de peuples autochtones à titre de participants permanents. Son rôle est de discuter des questions d’environnement et de développement.

La politique arctique de l’Inde, baptisée « L’Inde et l’Arctique : construire un partenariat pour le développement durable », repose sur plusieurs objectifs principaux, notamment le développement économique et le renforcement des capacités nationales dans la région arctique. « La mise en œuvre de la politique impliquera de multiples parties prenantes, notamment le monde universitaire, la communauté des chercheurs, les entreprises et l’industrie », a ajouté le ministère dans un communiqué.

L’étude des liens entre les régions polaires et l’Himalaya, l’approfondissement de la coopération entre l’Inde et les pays de la région arctique dans le cadre de divers forums arctiques et l’exploitation des connaissances scientifiques et traditionnelles sont d’autres points clés de cette politique.

Avec les informations du Times of India

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine est diplômé en journalisme de l’Université de Montréal. Il commence sa carrière comme reporter et journaliste culturel. Avant de rejoindre l’équipe de Radio-Canada, il a collaboré durant plusieurs années pour plusieurs médias, notamment l’Agence QMI et Le HuffPost.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.