Ottawa annonce 4,9 milliards de dollars pour moderniser les équipements du NORAD

Une station de radars du Système d’alerte du Nord sur la Terre de Baffin, au Nunavut (Raytheon Canada Limited)
Ottawa va investir 4,9 milliards de dollars sur six ans pour moderniser et pour augmenter les capacités de défense continentale du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD), géré conjointement avec les États-Unis, a annoncé lundi la ministre de la Défense Anita Anand.

« C’est notre mise à niveau la plus importante depuis près de quatre décennies », a fait valoir la ministre lors d’une conférence de presse donnée en compagnie du chef d’état-major des Forces armées canadiennes (FAC), Wayne Eyre, à la base aérienne de Trenton en Ontario.

De la somme annoncée lundi, 3 milliards sont compris dans les 8,5 milliards de dollars supplémentaires qui ont été consacrés à la Défense dans le dernier budget du gouvernement Trudeau et 1,9 milliard s’y ajoute. Les montants s’inscrivent dans un plan d’investissement plus étendu de 40 milliards au cours des 20 prochaines années.

« Les capacités intégrées de nos adversaires potentiels, combinés aux effets des changements climatiques, signifient que le Canada ne peut pas compter uniquement sur sa géographie pour nous protéger », a soutenu la ministre Anand.

Il est plus important que jamais de veiller à ce que les membres des FAC disposent des outils dont ils ont besoin pour assurer notre sécurité et notre souveraineté.Anita Anand, ministre de la Défense du Canada

La ministre a notamment confirmé que le Système d’alerte du Nord sera remplacé à terme par une série de nouveaux systèmes de radar qui permettront au Canada « d’être averti plus tôt et plus précisément » si des missiles devaient être lancés en direction du pays.

Elle a aussi annoncé sept chantiers visant à déployer des technologies de pointe, dont l’intelligence artificielle, qui permettront aux commandants de l’armée et aux politiciens de « prendre plus rapidement des décisions cruciales » en cas d’attaque.

Le Canada va également se procurer de nouveaux missiles air-air qui seront compatibles avec les 88 avions de chasse F-35 du constructeur américain Lockheed Martin, qui doivent remplacer au cours des prochaines années les F-18 vieillissants de l’aviation militaire canadienne.

« Nous allons aussi travailler à l’élaboration d’options pour une capacité canadienne de défense aérienne basée au sol », a ajouté la ministre, en demeurant avare de détails.

Mme Anand a également annoncé des investissements dans de nouvelles infrastructures afin de donner aux Forces armées canadiennes les ressources nécessaires pour mener des opérations dans le Nord canadien. Quatre nouveaux avions de ravitaillement en vol doivent être achetés.

La mise à niveau des infrastructures est plus urgente que jamais, parce que les changements climatiques et le réchauffement des températures ont un impact majeur sur notre infrastructure actuelle.Anita Anand, ministre de la Défense du Canada

La ministre a aussi annoncé la création d’un nouveau programme scientifique et technologique pour la défense de l’Amérique du Nord au sein de Recherche et développement pour la défense Canada, l’agence de recherche de la Défense nationale.

Selon Mme Anand, tous ces investissements offriront des « occasions exceptionnelles » pour les entreprises du secteur de la défense. Ottawa va en outre s’assurer que des entreprises appartenant à des membres des Premières Nations puissent en profiter, a-t-elle fait valoir.

Des experts militaires font valoir depuis longtemps que les systèmes de surveillance du NORAD sont désuets, puisqu’ils ne sont pas en mesure de détecter des missiles de croisière, voire des missiles hypersoniques, comme en détient la Russie.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.